17 concurrents au Mondial Class 40 à Bénodet

Certains sont sortis aujourd’hui pour appréhender le plan d’eau, effectuer les derniers réglages et tester la cohésion de l’équipage.
A partir de demain jeudi les 17 bateaux s’aligneront pour quatre jours de compétition.
Champions de la course au large, champions olympiques et amateurs bouffeurs d’écoutes ils sont au rendez-vous de ce Mondial Class 40 pour le bonheur du public qui pourra croiser Jean Galfione ou encore Jean Le Cam qui embarque à bord de Groupe Picoty avec Jacques Fournier ou encore Marie Tabarly.

AFFICHE MONDIAL40 BENODETDe nombreuses animations seront proposées dans le village de la course, quai l’Herminier.

Tanguy de Lamotte (Initiatives-Alex Olivier) résume parfaitement l’événement :
« Le Mondial, c’est pour nous une des rares occasions de faire des speed-test », c’est aussi un bon moment, nous nous retrouvons le soir, nous discutons. Nous sommes plus habitués à un départ et une arrivée sur des courses au long cours. Nous sommes en présence d’adversaires redoutables, nous serons très attentifs à Damien Seguin (ERDF des Pieds et des Mains), c’est notre sistership et il est rompu à la régate entre trois bouées. Les Espagnols (Talès, Gonzalo Botin), vainqueurs l’an dernier et le Britannique (Concise2, Ned Collier-Wakefield) sont également de redoutables adversaires, tout comme les Italiens qui ont pas mal navigué et que je suis très impatient de voir évoluer. Le niveau est de plus en plus élevé au fil des éditions. C’est notre première navigation ensemble, nous ferons le mieux possible tout en prenant garde de ne pas casser et surtout nous allons nous faire plaisir ! »

La diversité sera vraiment une des caractéristiques du Mondial, à l’image d’Aloys Claquin (Jack in the Box) qui embarque à bord de son Match 40 du beau monde.
Sa complice Camille Lecointre, championne de 4.70 sera à la barre. « Depuis 10 ans maintenant Camille barre mes bateaux lors des régates entre trois bouées », indique Aloys. Gideon Kriger est aussi champion de 4.70, il a participé deux fois aux JO.
Ces deux équipiers préparent les prochains JO. Samuel Manuard, l’architecte du bateau, qui s’est placé 4e lors de la dernière Route du Rhum sera également de la partie. Rémy Aubrun, designer de voile et Ludovic Ensargueix – deux victoires au Spi Ouest-France et complice en 7.50 – complètent l’équipage.
« Nous travaillons depuis 2 ans sur le projet. J’ai donc évidemment hâte de participer au Mondial, le bateau est tout neuf alors j’y vais avec humilité car il y a des équipages très bons qui connaissent parfaitement leur monture ».

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire