3 jours pour le grand Prix International de la Côte d’Opale

La 11ème édition du Grand Prix International de la Côte d’Opale (GPICO) a débuté samedi 7 juin, et selon le vœu du Président du Comité de course Henry Antoine, qui envoyait dès la mi-journée les 23 protagonistes des Classes IRC 1 (7 voiliers), IRC 2 (11) et HN1 (5 bateaux) rejoindre le rond mouillé devant Wimereux.
Deux courses étaient envisagées ce premier jour, de ce long week-end avec un vent au secteur sud sud ouest, et relevé à 8 – 10 noeuds propices aux lancers consécutifs de deux parcours « bananes », suivi d’un sprint final en rade de Boulogne-sur-Mer.
Les Sportsboats, conformément au format de ce GPICO, en décousaient pendant ce temps face aux dunes de Flandre à Dunkerque dans un vent légèrement plus soutenu, clôturant cette première journée de régates avec quatre courses au compteur.
GPCO-photo-Manuel-Couette
Bon départ à Boulogne
A 14 heures 35 samedi le Comité de course a libéré les voiliers répertoriés en jauge IRC 1. Ils furent suivis 6 minutes plus tard par les HN1 et IRC2. Plus véloces, les IRC1 se voyaient proposer trois tours d’un parcours de type « banane », entre deux bouées distantes d’environ 1 mille nautique. Les IRC 2 et HN1 ne devaient quant à eux parcourir que deux tours, afin d’arriver groupés avec leurs prédécesseurs.
Au terme de ces deux courses âprement disputées, les favoris sont au rendez-vous dans chacun des trois groupes ; le sociétaire de Gravelines Plaisance Jean Marc Devos et son Feeling 850 LS Optique pointe ainsi ce soir en tête au classement général provisoire, à égalité de points avec le JPK Boulonnais Little Demon de Hervé van den Bulcke.
Les Belges venus comme à l’accoutumé en force sur le Grand Prix sont ici représentés sur la troisième marche du très provisoire podium, par le joli First 36,7 Achiroe de Marc Claessens.
Très véloce aux allures portantes dans le temps medium du jour, le Farr 30 belge Mad Mumm de Noël Fobert tient ce soir la dragée haute aux « épouvantails » du groupe IRC 1, les A35 Dieppe sail Competition et Dunkerque Plaisance Gill race Team.
Autre surprise de taille au terme de cette première journée de régates, la performance du Sorcier Noir de Jacques Lemaire. Le sociétaire du Cercle de la Voile de Vaux sur Seine a impressionné adversaires et observateurs par son sens du placement, et sa vitesse à toutes les allures. Il est talonné par un autre half toner, General Tapioca au belge Philippe Pilate.

Damien Seeten prend ses marques chez les Sports boats.
Les sportboats sont à Dunkerque et sont répartis en deux types de rapides voiliers planants bien distincts ; les J80, chers à Rod Johnstone et construits par J Composites en Vendée, et les Open 5.70, imaginés par Jean-Marie Finot, régatent à Dunkerque.
Ils ont navigué toute la journée dans un vent relativement stable d’une dizaine de noeuds. Rémy Hurdiel et son équipage de l’université du littoral de la Côte d’Opale confirment leur rang de favoris en J80 en dominat les débats du jour.
Ce docteur en science du sport, spécialiste du sommeil auprès de nombreux coureurs au large, comme François Gabart ou Thomas Ruyant, est le tenant du titre à Dunkerque.
Il est en tête du classement général provisoire après quatre manches.
Dans la catégorie des Open 5.70, Damien Seeten, fils de la légende Joe, s’impose d’emblée en ses eaux, et confirme un talent précocement détecté.

Morceau de bravoure du Grand prix, le ralliement vers Dunkerque.
Ce dimanche sera lancé le parcours de ralliement entre Boulogne et Dunkerque.
La grande explication hauturière du Grand Prix offre aux régatiers l’occasion de se mesurer à quelques « monstres » de la navigation au large de la Côte d’Opale ; courants, effets de pointe et les fameux caps de Gris Nez et Blanc Nez à franchir, de préférence aux allures portantes, mais que les concurrents du GPICO les plus habitués de l’épreuve ne se souviennent pas d’avoir jamais doublé autrement qu’au près, contraints de tirer des bords au plus près des cailloux pour éviter le plus fort des courants. Les 45 milles nautiques théoriques vont une nouvelle fois valoir leur pesant de rebondissements et d’énervement.

Ils ont dit :

Hervé barret, skipper A 35 Dieppe sail Competition
:
« J’aime beaucoup naviguer ici. J’ai participé à de nombreuses reprises au GPICO, et c’est très agréable de naviguer contre les belges. C’est surtout l’ambiance qui est particulièrement conviviale ici. Nous allons poursuivre sur l’eau notre rivalité avec le A 35 Dunkerquois de Philippe Bourgeois. Nous allons faire le maximum pour tenter de lui damer le pion. Je navigue avec un équipage de jeunes du Cercle de la Voile Dieppoise, et notamment mon fils Clément, et notre navigateur Alban Dias Mota. »

Hervé van den Bulcke, Little Demon (JPK 960)
« C’est une régate très agréable sur l’eau. Il y a une belle bagarre dans notre groupe. Le vent a un peu molli à la mi-journée avant de se stabiliser… Il ne fallait pas faire d’erreurs au risque de s trouver vite rétrogradé… »

 

Henry Antoine Président du Comité de course :
« Nous souhaitions à l’origine faire trois manches, deux bananes et un petit côtier devant Wimereux, avec arrivée dans la rade de Boulogne. Le vent soufflait ce matin en force mais a commencé à mollir dans l’après midi. Nous avons pu lancer deux manches sur un plan d’eau certes aplani, mais parcouru de toniques courants et avons décidé de renvoyer tout le monde au port au terme de la deuxième course avant que le vent ne déserte le plan d’eau… »

 

Correspondance à Boulogne-sur-Mer : Denis van den Brink

 

Les classements en ligne à 20h00 sur www.gpico.org et à la fin du communiqué pour les habitables

 

A retenir :
11ème édition du Grand Prix International de la Côte d’Opale
Du 7 au 9 juin.
La compétition  se déroule à Boulogne-sur-Mer et à Dunkerque.
60 voiliers et leurs équipages sont attendus pour trois jours de courses dans une ambiance festive.
Les concurrents sont répartis en 3 flottes
croiseurs jauge IRC
croiseurs jauge HN
sport-boats ( Open 5.70, J80)

 

La Ligue de Voile du Nord-Pas-de-Calais est l’organisatrice.
L’actualité du GPICO et les classements : http://www.gpico.org/

 

 Le programme :
7 juin : course au contact ou côtière à Boulogne-sur-Mer pour les IRC, HN et Half Tonner, à Dunkerque pour les Sportboats
8 juin : parcours côtier entre Boulogne-sur-Mer et Dunkerque en passant pas les Caps Gris et Blanc-Nez.
9 juin : tous à Dunkerque pour parcours au contact et côtiers

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire