900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS : Victoire de SFS II suivi de YEANEL et IMAGINE


Comptant pour le Championnat Méditerranée Offshore 2015 en équipages et ouverte aux voiliers jaugés IRC en équipage et en double ainsi qu’aux catamarans, cette 6ème édition des 900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS a été, une fois de plus, à la hauteur des attentes

Sur les douze bateaux au départ de Saint-Tropez le 21 mars 2015, dix voiliers ont franchi la ligne d’arrivée avec en tête le redoutable VOR70 SFS II qui rafle la première place en temps réel (998 MN en 3jours 17h et 1min) et en temps compensé.
Une édition salée avec des conditions météorologiques musclées surtout entre les Baléares et la Sardaigne. L’ensemble flotte se rappellera longtemps de ce passage houleux et humide.

900 N les vainqueurs

Lees vainqueurs de la 900 N


 1er en temps réel, SFS II finit également premier en temps compensé devant le Dehler39Q Yenael de Franck Perrier de Hyères et l’IMX45 Imagine de Gérard Marchetti de Saint-Tropez. Un prix spécial a été attribué à Walili d’Antibes, premier équipage en double composé de Richard Delpeut et Daniel Tinmazian et à Peips de Christian Deschepper du Club de Bandol pour sa fidélité à la course depuis 2010!
Une épreuve et des conditions qui ont une fois de plus démontré qu’il s’agissait là d’une grande compétition pour les mordus du Large et des embruns…

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine !

 

Une édition salée 

Parti le samedi 21 mars à 12h15 et arrivé le mercredi 25 mars à 5h16, le nouveau voilier de Lionel Péan n’aura, certes, pas battu son propre record de 3 jours 8 heures 2 minutes et 17sec établit en 2014 mais il est très satisfait d’avoir avec SFS pu rapidement rebondir suite à l’incendie qui avait dévasté son premier VOR70 au mois de janvier. Très fier avec son partenaire SFS et son équipe d’avoir su vite rebondir en acquérant l’ex Puma devenu le bateau d’entrainement du Team SCA aux états Unisde préparer cette nouvelle machine de course et d’être à temps sur la ligne de départ.

Au départ de Saint-Tropez, le 21 mars à 12h15 par une forte houle et un bon vent d’est de 20 à 25 nœuds, les participants ont pu rapidement rejoindre le Sud des Baléares au portant.
Sauf pour le seul catamaran Arcadia IV skippé par Alain Hamel qui a abandonné la course aux îles d’Hyères suite à la casse de sa dérive.

Puis, naturellement en avance sur les autres voiliers, l’équipe de SFS II traversait le sud de la Méditerranée avec un temps capricieux et orageux et regagnait difficilement la Sardaigne.
Un autre scénario, pire, attendait le restant de la flotte qui subissait de « gaillardes » conditions de vent, de mer accompagnées d’orages. « Un mauvais moment à passer » pour la flotte qui arrivée au sud Sardaigne comptabilisait les dégâts matériels avec une halte au Port de Cagliari  pour deux des engagés, le Class 40 Route du Large et le JPK960Ansha. 

En dehors du Volvo SFSII qui a ensuite bénéficié d’un bon vent et remontait à une allure vertigineuse la Méditerranée par le versant Est de la Sardaigne et de la Corse avant de rejoindre Saint-Tropez avec une moyenne de 17 noeuds, la suite fut très instable pour le reste de la flotte qui restait homogène.
Le gros temps puis à l’inverse le manque de vent à l’est de la Sardaigne et au départ de la Corse ont freiné considérablement les bateaux qui n’ont jamais pu rattraper le leader SFS II en temps compensé…
Quoiqu’il en soit, les concurrents ont pris leur dose de sel. C’est ce genre  de course qui marque les mémoires et génère souvent la volonté de repartir vers de nouvelles aventures !

Source MTurcat

 Informations: http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire