A la mi-course Pascal Vaudé en tête de la Bouvet Guyane depuis le 6 février

Il est en passe d’y arriver avant samedi, le jour où il franchira le 34ème ouest, longitude qui « borne » la moitié du parcours. Ce point revêt une énorme importance sur le plan psychologique.
Dakar est loin derrière, Cayenne vous tend les bras. Et normalement la seconde portion du parcours est plus rapide que la première en raison des forts courants qui remontent la corne du Brésil et s’intensifient le long de la Guyane.
Les conditions sont réunies pour que le record de l’épreuve soit battu car Pascal a quand même du « monde aux fesses « qui n’a pas dit son dernier mot. Un monde largement composé de Guyanais. Pour les retardataires, le franchissement de la mi-course aura lieu dans une semaine.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.