Admirable arrivée duGustave-Roussy sur la Transat Jacques Vabre

 Le Gustave Roussy a passé la ligne d’arrivée au Brésil
 

Le Class40 Gustave-Roussy décroche une belle 8ème place lors de la Transat Jacques Vabre pour la première participation de ses marins, Sylvain Pontu et Christophe Rateau. Ils auront mis 20 jours 9 heures et 20 minutes et parcouru 4 584 milles à une vitesse moyenne de 9,37 nœuds entre Le Havre et Salvador de Bahia au Brésil. Ces deux skippers engagés ont porté très haut le message « contre vents et cancers » pour soutenir la campagne « guérir le cancer au 21e siècle ». Une course riche en émotion !

 « Notre engagement à porter la cause de Gustave-Roussy de l’autre côté de l’Atlantique nous a obligés à aller au bout, à dépasser nos propres limites. Jusqu’à la fin on s’est battu pour ne pas nous faire doubler » commentent Sylvain Pontu et Christophe Rateau.

 

Pour le tandem de skippers ce fut une course expresse aux multiples rebondissements, entre vents forts et calmes plats, casses et réparations, petits bonheurs et déconvenues, navigation prudente et finish au couteau. Combatifs jusqu’à la dernière minute, les deux skippers ont réussi à maintenir leur 8ème place de la catégorie Class40 et à terminer la course plus vite que prévu.

Une régate haletante qui a permis de mettre en lumière une équipe au grand cœur et de porter jusqu’au Brésil les valeurs de combativité, d’enthousiasme, d’innovation et d’espoir de Gustave-Roussy.

Née d’un défi humain et solidaire, cette aventure a pu être vécue jusqu’au bout grâce à 4 mécènes engagés, le groupe Cegedim, le groupe Valmen, Itelis et l’Ocirp, qui ont entièrement soutenu ce projet.

 

Regardez l’arrivée du Gustave-Roussy au Brésil :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de la campagne Guérir le cancer au 21e siècle

Gustave Roussy mobilise la société civile autour d’un défi qui concerne tout le monde : Guérir le cancer au 21esiècle. Cette ambition a donné son nom à une grande campagne de levée de fonds lancée par la Fondation Gustave Roussy afin de collecter 50 millions d’euros d’ici 2020 pour offrir à la recherche un coup d’accélérateur sans précédent.

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire