Alinghi prend son envol sur le Bullitt GC32 Racing Tour

Après avoir remporté le Vulcain Trophy 2014 en Décision 35 sur le lac Léman et les Extreme Sailing Series 2014 à travers le monde, Alinghi est heureux d’annoncer sa participation au Bullitt GC32 Racing Tour en 2015, tout en restant actif sur le lac Léman en Décision 35.
 
Alinghi se réjouit également de pouvoir annoncer un certain nombre de partenariats avec certaines des plus emblématiques compagnies de Suisse, dont la compagnie d’aviation SWISS, HYT Watches, Planzer et MarinePool, ainsi que le renouvellement de son partenariat avec le groupe hôtelier Manotel.
LE BULLITT GC32 RACING TOUR
Alinghi, fondé par Ernesto Bertarelli, remporta l’America’s Cup en 2003 à Auckland sous les couleurs de la Société Nautique de Genève, une double première dans l’histoire de la plus ancienne compétition sportive du monde, première victoire lors d’une première tentative et première équipe « européenne » à ramener l’aiguière d’argent sur le vieux continent depuis 1851.
Alinghi a été le vainqueur du circuit Extreme Sailing Series en 2014. Crédits photo : ©Alinghi/Lloydimages

Alinghi a été le vainqueur du circuit Extreme Sailing Series en 2014. Crédits photo : ©Alinghi/Lloydimages

Alinghi organisera ensuite pour le compte de la Société Nautique de Genève ce qui reste pour tous la plus réussie des éditions de l’America’s Cup en 2007 à Valencia, et défendra son titre sur l’eau dans une bataille épique contre Emirates Team New Zealand.
Mais si les succès d’Alinghi en monocoque sont nombreux (Muti One Design, Farr 40, 12mJI, Corel 45, ACC), Ernesto Bertarelli est également présent sur la scène du multicoque depuis 1993.

  Rien d’étonnant donc qu’avec l’apparition d’une nouvelle série monotype de catamarans « volants », Alinghi s’embarque dans cette aventure à foils sur le Bullitt GC32 Racing Tour.

Plan Alinghi GC32 Racing
Le GC32 est un catamaran monotype de 10 mètres capable de décoller dès 8 nœuds de vent. Cette libellule de carbone a déjà conquis les fines lames de la régate mondiale qui s’affrontent aussi bien en mer que sur certains des plus beaux lacs européens.

  Ernesto Bertarelli : « j’ai la chance de naviguer avec les mêmes équipiers depuis plus de 20 ans pour certains d’entre eux. Ma passion pour la voile et pour la technologie est intacte et c’est donc naturel pour moi de suivre cette évolution. La voile en 3 dimensions, voilà un nouveau challenge à relever pour tout le monde et une opportunité de maîtriser un nouveau support. Tout comme le D35 ou l’X40, le GC32 est une série monotype, ce n’est donc pas la course à l’armement mais bien la cohésion et la coordination de l’équipe qui feront la différence sur le plan d’eau ».

Pour plus d’information à propos du Bullitt GC32 Racing Tour : www.gc32racing.com
 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire