« Amazon » se rapproche au parfum de Madinina !

La course continue. L’arrivée, hier en milieu de journée d’Altair, ne doit pas faire oublier les autres concurrents de la Panerai Transat Classique 2015.

Altair
Selon les dernières estimations, Amazon pourrait franchir la ligne en seconde position entre minuit et 6h00 (heure martiniquaise, entre 5h00 et 11h00 en Métropole), dans la nuit du 21 au 22.

Mais la météo reste très capricieuse, à 135 milles de Fort-de-France. La diminution de l’alizé, qui a ralenti le vainqueur en temps réel pour ses deux derniers jours de course, a aussi entraîné une perte de vitesse pour toute la flotte, en plus soumise à des grains aléatoires en force et direction de vent. A ce petit jeu où concentration et patience sont les maîtres mots, The Blue Peter semble plus performant : la vieille Dame de 1930 affiche 180 milles parcourus en 24 heures, quand les autres voiliers enregistrent aux alentours de 140 milles. Ces petits airs, véritable torture pour les nerfs des marins (difficulté à bien faire glisser le bateau, manœuvres de voile à répétition, chaleur accablante, impatience d’en finir, nostalgie d’en finir…), devraient reprendre de l’intensité dans la nuit et se renforcer peu à peu jusqu’à l’arrivée du dernier bateau de la flotte,Desiderata pour le moment. Les passages de ligne devraient alors se succéder à un rythme soutenu à partir de la nuit du 22 au 23 jusqu’au petit matin du 24. Des indications à prendre au conditionnel en raison de l’instabilité du système en place.

A suivre sur : http://www.paneraitransatclassique.com/

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire