Mouse Trap est au ponton de la Marina Fort Louis à Saint-Martin – partie Antilles françaises

Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer les causes de l’accident survenu à bord du catamaran  le 28 mars.
Depuis l’installation d’un nouveau mât, Mouse Trap a connu beaucoup de problèmes. Son skipper a refusé de prendre la mer pour la transat retour sans l’avis du constructeur, et la certitude d’une couverture de l’assurance en cas d’accident.

 Photo source luxurycatamaran.blogspot.com...
Mais avant cette transat retour,  le bateau a démâté entrainant le décès d’un membre d’équipage, et il y aurait aussi deux blessés.
Le catamaran n’avait plus son gréement d’origine, car ce dernier a été renforcé par un nouveau mât carbone de manière à porter plus de toile.
L’accident aurait eu lieu dans des conditions météorologiques très navigables, avec un vent très faible et une mer peu agitée.

Afin de pouvoir mener les investigations nécessaires, le bateau devrait être mis à sec.
Mais la Marina de Fort Louis ne dispose pas de structure pour mener à bien une telle opération, compte tenue de la taille importante de ce luxueux catamaran.

A suivre…

Focus :
Le bateau est un plan VPLP de 110′ , construit par le chantier JFA.

En carbone/époxy, ce voilier luxueux de 33,5 m est conçu pour offrir à la fois confort et performances sous voiles.
Ce yacht privé peut accueillir 8 invités et 6 membres d’équipage.

La nacelle abritant un salon – salle à manger  de 65 m² avec vue sur mer sur 360°.
Les coques sont réservées aux cabines invités, à la partie cuisine et à l´équipage.

Déjà avec ses 552 m² de voilure au près et un gréement en carbone inspiré des trimarans de course VPLP, ce yacht est performant sous voiles.

Longueur hors tout : 33,5 m (110´)
Largeur : 14,05 m Tirant d´eau : 2,1 / 4,6 m
Déplacement : 120 Tonnes Moteurs : 3 x 330 cv
Surface de : Grand voile : 300 m² , Solent : 252 m²,  Gennaker : 330 m²
Certification : BV et MCA

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire