Armel Le Cléac’h sur la route de Colomb et sur celle du record de la Route de la Découverte

Dans le sillage de Christophe Colomb, au large de Cadix (Portugal), le Maxi Solo Banque Populaire VII, mené par Armel Le Cléac’h, vient de quitter le ponton de Vilamoura (Portugal).
Il prendra le départ de la Route de la Découverte ce soir entre 18 heures et minuit, direction l’île de San Salvador aux Bahamas.
Le skipper de la Banque de la Voile, déjà détenteur du record de la Méditerranée en octobre dernier,
second du dernier Vendée Globe, se lance un nouveau défi :
mettre moins de 8j 16h 07m 05s pour avaler les 3 884 milles du parcours. Record détenu par Francis Joyon sur IDEC en février 2013.
Le navigateur de Saint-Pol-de-Léon sera seul à la barre de ce géant de 31,5 mètres pendant plus de 7 jours. Il devra trouver le juste milieu entre vigilance et rapidité pour battre le record.

En stand-by depuis seulement 2 jours à Vilamoura, scrutant la météo à chaque instant, Armel Le Cléac’h, aidé de son routeur, Marcel Van Triest, a pris la décision de s’élancer ce soir entre 18 heures et minuit sur la Route de la Découverte.

Maxi Solo Banque Populaire « Nous avons la chance d’avoir une bonne fenêtre météorologique dès le début de notre stand-by. Elle entre, en tout cas, dans nos critères de choix. Je vais donc prendre le départ de la Route de la Découverte entre 18h00 et minuit ce soir. Nous allons avoir du portant jusqu’aux Bahamas. Ce sont des conditions assez classiques avec un alizé établi notamment jusqu’aux Canaries. Le vent va se renforcer (environ 40 nœuds) lors de mon passage obligatoire entre les îles des Canaries. Il faudra alors être vigilant et trouver un juste milieu entre la vitesse, la gestion du matériel  et du bonhomme. Je me sens en pleine forme afin de relever ce défi et tenter de battre le record de la Route de la Découverte. On verra à l’arrivée », déclare Armel Le Cléac’h.

La « Columbus Route »

La « Columbus Route » retrace le parcours historique de Christophe Colomb du 3 août au 12 octobre 1492 entre Palos de la Frontera et Guanahani (baptisée San Salvador par le découvreur), via l’archipel des Canaries.
Les pionniers de ce record sur les traces du périple mythique, furent les participants de la première Route de la Découverte, organisée par les Espagnols en 1984 pour fêter Christophe Colomb au départ de Benalmadena, via une bouée mouillée devant Palos de la Frontera.

Le règlement de la Route de la Découverte, de Cadix à San Salvador (Ile Watling)

Partir en coupant une ligne orientée Sud-Ouest, de la tour de contrôle (36° 34,64’N – 6° 15,24’W) de la marina de Puerto Sherry. Le parcours doit passer par les îles Canaries au Sud-Est de la Pointe Arinaga (27° 51,30’N – 15° 21,50W) et au Sud de Morno de Colchas (27° 42,50’N – 15° 36,00’W), puis vers San Salvador – Ile Watling en passant au Sud de la pointe Sud Ouest (23° 55,50’N – 74° 35,00’W), puis vers la ligne d’arrivée au large de Cockburn Town par 24° 03,00’N – 74° 32,00’W.

Les meilleurs temps en équipage

1988 : Serge Madec (Jet Services V) en 12j 12h 30m 27s
2000 : Grant Dalton & Bruno Peyron (Club Med) en 10j 14h 53m 44s
2003 : Steve Fossett (PlayStation) en 9j 13h 30m 18s
2007 : Franck Cammas (Groupama 3) en 7j 10h 58 min 53 s
2013 : Dona Bertarelli & Yann Guichard (Spindrift 2) en 6j 14h 29 min 21 s

Les meilleurs temps en solitaire

2004 : Francis Joyon (IDEC) en 11 j 3h 17 min 20 s
2005 : Thomas Coville (Sodeb’O) en 10 j 11h 50 min 20s
2008 : Francis Joyon (IDEC-2) en 9 j 20h 32 min 23 s
2013 : Francis Joyon (IDEC-2) en 8 j 16 h 07 min 05 s

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire