Au bout St Malo : approches finales de la Transat Québec-St Malo

A compter de ce soir jeudi et demain vendredi, Saint-Malo va vibrer avec les arrivées en cascades des principaux protagonistes de la Transat Québec Saint-Malo.
En classe Open d’abord, avec le dauphin point encore désigné d’Erwan Le Roux (FenêtréA Cardinal 3) qui en a terminé hier matin, record de l’épreuve en poche.
Le Malouin Gilles Lamiré (Défi Saint-Malo Agglo) est suivi comme son ombre par Erik Nigon (Vers un Monde sans Sida).

Defi Saint-Malo Agglo Copyright : XDachez.com Les deux hommes viennent de contourner la marque du Fastnet au sud de l’Irlande et entament le sprint final vers la cité Corsaire à 270 milles de leurs étraves.
Le régime de vent d’ouest est bien établi et devrait leur éviter l’épreuve rencontrée hier matin par le vainqueur Erwan Le Roux, « collé » dans une zone sans vent à quelques encablures de la ligne d’arrivée. Lamiré ou Nigon ? Nigon ou Lamiré ? Réponse la nuit prochaine.

La formidable bagarre qui anime la Classe des monocoques de 40 pieds depuis le départ de Québec le 22 juillet dernier tourne ostensiblement à l’avantage du Normand Halvard Mabire.
Leader sur Campagne de France depuis le 29 juillet, Halvard a repoussé tous les assauts et affiche par exemple ce matin une avance de 64 milles sur son dauphin d’hier, le jeune et talentueux Sébastien Rogues (Eole Generation-GDF SUEZ).
C’est le tenace Allemand Jörg Riechers (Mare) qui est à présent l’outsider le plus sérieux pour empêcher Mabire, déjà vainqueur lors de la précédente édition, d’accomplir un doublé inédit dans cette transat en équipage d’ouest en est.
Riechers a tiré cette nuit l’une de ses dernières cartouches en montant au-dessus de la route directe pour chercher un point névralgique où empanner, virer de bord au vent arrière, dans le fort flux de secteur ouest.
Positionné dorénavant plus nord que le leader Mabire, Riechers va plonger vers la Manche et Saint-Malo avec un angle au vent qu’il espère plus favorable à la haute vitesse pour combler son retard.
Les classements du matin lui donnent pour l’heure raison, et l’Allemand qui fait équipe avec l’Américain Ryan Breymaier, et les Français Rémi Aubrun et Sam Manuard fonce à 14,6 nœuds de moyenne sur la route.
A 385 milles de l’arrivée, Mabire a anticipé cette manœuvre de son adversaire le plus menaçant et a lui aussi empanné. Il va tenter de protéger son petit matelas de 33 milles d’avance et s’intercaler aujourd’hui entre son adversaire et la marque.
En tout état de choses, c’est à une arrivée très serrée entre les deux hommes à laquelle le public malouin peut s’attendre dans la soirée de vendredi.

Le gros du peloton est à plus de 160 milles du leader.
Il est désormais emmené par le Belge Michel Kleinjans (Roring Forty 2) qui vient imperceptiblement de se glisser devant Thierry Bouchard (Comiris-Elior) à la 5ème place du général.
Tout ce petit monde envisage une somptueuse arrivée sous les remparts dans la journée de samedi prochain.

Site Internet : www.transatquebecstmalo.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire