Au Cambodge, la Fête de l’Eau endeuillée

Le bilan s’alourdit et serait de plus de 300 personnes, surtout des femmes, qui auraient été tuées lundi dans une bousculade survenue sur un pont de Phnom Penh alors que des millions de personnes se trouvaient dans la capitale cambodgienne pour les festivités annuelles de la Fête de l’eau.

«Il y a 105 morts à l’hôpital Calmette», a déclaré à l’AFP un responsable de la police. Il a ajouté que d’autres corps avaient été transportés vers d’autres hôpitaux de la capitale.

Auparavant, un photographe de l’AFP avait pu voir les corps d’au moins 50 personnes étendus près du pont qui relie Phnom Penh et Diamond Island, petite île sur le fleuve Mékong sur laquelle se tenaient les festivitésCAMBODGE DRAME DE LA FËTE DE LEAU@ap de la dernière des trois journées de la Fête de l’eau.

Après la bousculade, on a pu entendre dans Phnom Penh le son de dizaines d’ambulances convergeant vers les lieux.

De nombreuses personnes ont commencé à se rassembler devant l’hôpital Calmette, et beaucoup étaient en larmes, a rapporté un journaliste de l’AFP.

Des millions de Cambodgiens se trouvaient à Phnom Penh pour assister aux courses de bateaux, aux concerts et aux feux d’artifice de la Fête de l’eau.

La Fête de l’eau est l’une des plus grandes festivités au Cambodge. Son origine traditionnelle est la volonté de remercier le fleuve Mékong, qui assure au Cambodge des sols fertiles et un poisson abondant.

La bousculade de lundi est «la plus grande tragédie» jamais survenue pendant la Fête de l’eau, a déclaré un responsable municipal.

Avec le jsl.com et l’AFP

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire