Avarie sur Safran, Marc Guillemot contraint à l’abandon du Vendée Globe

 

A 17h45, samedi 10 novembre, Marc Guillemot appelait son équipe à terre pour l’informer d’un choc et d’un bruit, aussitôt suivis d’une gîte brutale.
Après avoir sécurisé le bateau, le skipper de Safran a décidé de faire route sur Les Sables d’Olonne afin de diagnostiquer l’avarie.Marc Guillemot est arrivé à 3h du matin, dimanche, dans le port sablais.

Son équipe technique a immédiatement procédé à l’examen du bateau et a constaté la rupture de la quille sous la flottaison.

Ne disposant pas de quille de rechange, Safran ne peut pas repartir en course.

Lundi 13 novembre dans la matinée, le monocoque prendra la mer en remorquage jusqu’à La Trinité-sur-Mer, où il sera mis au sec.

SAFRAN-CPY-MBlanchet -DPPI -VG

Safran de retour aux Sables

 

La tête de quille sera soumise à des examens métallurgiques afin de déterminer les causes de cette rupture.

Le groupe Safran accompagne Marc Guillemot depuis 7 ans et le soutient dans ce moment difficile.

 

SAFRAN était en tête au départ de la course

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire