Avec Pilote de mer, Philippe Metzger un premier roman consacré au pilotage maritime.

Pilote de mer : l’histoire

Jean-Pierre Le Floch est pilote maritime dans un grand port de France. Sa mission consiste à faire entrer ou sortir les navires venant faire escale. Dans tous les ports du monde, les navires ont l’obligation d’accueillir à bord un pilote sans qui ils ne peuvent atteindre le quai.

pilote-de-mer-
Cette nuit-là, dans le gros temps, Jean-Pierre monte à bord d’un vraquier qui doit relâcher dans le port. Au même moment, « Jipé » est pris dans les remous de sa vie sentimentale, ne pouvant s’empêcher de reprocher à son épouse tous les maux qu’il subit dans leur couple.

Alors que l’approche du navire se déroule au mieux compte tenu d’une météo difficile, une grave avarie survient et met le navire en péril. S’engage aussitôt un combat contre les éléments et contre la fatalité pour sauver le bateau. Dans cette volonté de vaincre, Jean-Pierre puise des ressources insoupçonnées pour mener son couple à bon port.

L’auteur Philippe Metzger 

Jusqu’à Pilote de mer, aucun roman sur la mer n’avait été consacré au pilotage maritime.
Cette activité essentielle dans la chaîne portuaire d’aujourd’hui reste méconnue du public. Mais tout marin naviguant sait l’importance de ces pilotes disponibles et compétents. Ce métier complexe et prenant en fait un sujet suffisamment singulier pour un roman maritime.


La vie en mer est composée de brefs instants d’action au cours desquels s’exerce, souvent dans des conditions délicates, le métier et de moments où la pensée s’exprime sans qu’elle n’altère la qualité du travail. Philippe Metzger joue sur cette dualité bien connue des marins et souhaite ainsi la partager avec ses lecteurs, en particulier ceux qui ignorent tout du monde maritime.
En outre, le sentiment amoureux se prête bien à ce sujet : la volonté de vivre à deux tient aussi à une alchimie complexe, qui repose sur des désirs parallèles plus ou moins proches pourtant maintenus ensemble par un lien indéfectible.
C’est ce qu’explore l’auteur en confrontant le couple à l’absence du marin, à la passion de ce dernier pour le large et à l’indéfinissable particularité de la vie en équipage.

Un autre point clé de la rédaction concerne la description exacte des techniques maritimes.
Marin affichant quelques milliers d’heures de navigation, l’auteur s’interroge sur les technicités du pilotage qu’il ne maîtrise pas, bien qu’il les visualise pour les avoir vécues.
Il fait appel à son ami Frédéric Moncany de Saint Aignan, président de la Fédération française des pilotes maritimes, qui lui apporte, outre son enthousiasme pour cette histoire romanesque, un conseil continu et précieux lui évitant erreurs et inexactitudes.

La rencontre avec Cent Mille Milliards constitue une étape importante pour la naissance de Pilote de mer : avec le soutien de cette jeune maison d’édition, l’auteur trouve un rythme renouvelé et achève son manuscrit qu’il remet fin 2013 à l’éditeur.

Un ouvrage fort et sensible à l’image de son auteur

Pilote de Mer
Philippe Metzger
Editions Cent Mille Milliards

www.centmillemilliards.com

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire