Une commémoration sans précédent,le bicentenaire de la Bataille de Grand Port

Une commémoration sans précédent.

Bataille de  Grand Port dessin enfants école Ile Maurice

La victoire  française de la bataille navale menée entre les anglais et les français le 28 août 1810 pour la prise de l’Ile de France vient d’être commémorée sur le site même de ce combat.

Une bataille commencée en juillet 1810  lorsque Lord Minto qui avait décidé dans sa conquête des Iles de l’Océan Indien de faire prendre l’Ile de France – administrée par le gouverneur Decaen -par ses troupes anglaises déjà en poste à l’Ile Bourbon, actuelle Ile de la Réunion.


158 ans de domination anglaise.

Aujourd’hui on exalte la victoire de cette bataille par les français, mais non la reconquête de l’Ile qui restera anglaise jusqu’à son indépendance le 12 mars 1968.

Deux cents ans plus tard dans des conditions hivernales à peu près identiques à celles rencontrées  par les flottes navales de ce combat historique, de nombreuses manifestations ont rappelé aux mauriciens les circonstances de ce combat.

La gerbe du souvenir

Faute de pouvoir sortir en mer, en raison des conditions météorologiques, pour le jet d’une gerbe de fleur en mémoire des disparus de la Bataille Navale de Grand Port, cette dernière en présence de diverses personnalités mauriciennes a été déposée au pied d’une stèle par les marins français du navire La Grandière commandée par le général Nebout et venue pour la circonstance de l’Ile de la Réunion. et de M. Jean-Pierre Door Président du Groupe d’Amitié France-Maurice de l’Assemblée Nationale Française.

A été aussi lancée l’Enveloppe du Premier Jour dans le contexte du Bicentenaire de la Bataille Navale de Grand Port, le dévoilement d’une Table d’orientation par le 1er ministre de l’Ile Maurice le Dr Navinchandra Ramgoolam, et M. Jean-Pierre Door,

Une population métissée qui s’exprime en anglais, langue officielle, en créole mauricien, mais qui a conservé la langue du cœur la langue française.

Si la population n’a pas été très au fait de cette commémoration, on l’a retrouvée nombreuse au village historique de Pointe Canon à la découverte de son passé à travers une exposition fort intéressante sur la colonisation de cette petite Ile de l’océan Indien.
Au programme de ces manifestations qui ont couvert cette Ile pendant un mois aux dates respectives de l’histoire, des concerts, des spectacles pyrotechniques et des régates de pirogues traditionnelles.

Une bataille inscrite sur l’Arc de Triomphe à Paris.

Gageons que les anglais feront aussi bien le 5 décembre 2010, date anniversaire de la capitulation par le Gouverneur Charles Decaen.
On parle de la venue de la princesse Anne dans cette colonie qui fut pendant plus d’un siècle sous le règne de la couronne britannique.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire