Benoit Carpentier, surfe sur les vagues du succès

Depuis quelques années, Benoit Carpentier, 20 ans, est sans conteste l’un des meilleurs waterman français. Comprenez, ce jeune finistérien a la glisse dans le sang et passe avec une facilité déconcertante de la pratique du surf, au stand up paddle voire même à la pirogue. Benoit, récent Champion d’Europe en Espagne, revient sur sa saison avant d’aborder l’une des grandes échéances de son année 2016, le championnat du Monde de Stand Up Paddle dans les vagues qui aura lieu aux îles Fidji du 12 au 20 novembre.

benoit-carpentier

« Partir aux Fidji est l’un de mes rêves depuis de longues années. Alors y aller pour un championnat du Monde de Sup, c’est génial. C’est un endroit paradisiaque mais surtout un lieu où les vagues sont impressionnantes  voire parfaites » déclare Benoit, membre de l’équipe de France de stand up paddle. « Mon objectif sur cette grande compétition est d’aller en finale, j’en suis capable. En équipe de France, il y a une véritable dynamique de groupe et un coaching aux petits oignons. Une médaille est mon but et je n’ai peur de personne même si nous allons retrouver les meilleurs de la planète dont Kai Lenny.  »

Il faut dire que Benoit a inlassablement répété ses gammes depuis le début de l’année et se présentera sur ces Championnats du Monde en grande forme et au top de son art. « C’est vrai que je me suis énormément entraîné » indique celui qui se consacre maintenant quasi totalement au domptage des vagues. « Au printemps, après un Sunset Beach à Hawaï raté, je termine 41ème, j’ai enchaîné de longs trips de préparation en Australie et en Indonésie. » En Indonésie, le jeune de la fratrie Carpentier, a surfé des vagues « World Class » à Bali et Sumbawa. « J’ai participé à une sacrée aventure avec des copains, une expédition même pour aller à la rencontre de spots hallucinants dans des îles reculées. Je me suis alors entraîné dans des vagues avec très peu de hauteur d’eau, tubulaires et mécaniques. Elles cassent toujours au même endroit ce qui est intéressant. »

A son retour en France, Benoit, début juin, s’est sélectionné en Equipe de France et termine dans la foulée à la deuxième place du Championnat d’Europe ISA juste derrière un autre français, Antoine Delpero. « Je l’ai battu en demi mais cela n’est pas passé en finale. » Fin août, Benoit démontrait son talent de waterman en s’imposant au « Waterman Challenge » de Lacanau. « Une compétition un peu folle où nous enchainons Longboard, Stand Up Paddle en Race et en Surf et pirogue. Un résultat génial pour moi car une démonstration de mes capacités techniques et physiques. » Fin septembre, le jeune champion brestois s’octroyait à Siouville la Coupe de France dans deux disciplines, Longboard et SUP Vague, mi-octobre, à Somo en Espagne, il devenait Champion d’Europe EuroSupa  alors qu’il se classait dernièrement troisième du Championnat de France après avoir obtenu un 10 sur 10 en quart de finale, des performances de premier plan avant d’en rêver d’autres au bout de la planète à partir du 12 novembre.

Suivez Benoit : https://bencarpentier.com/

Benoit en video en Indonésie : https://www.youtube.com/watch?v=RF7svYdGSPU

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire