Blue Fish France, pour une nouvelle voie du développement durable


Le
 22 juillet prochain se tiendra la première réunion de la commission pêche du Parlement Européen,  dont la présidence, confiée à un français témoigne de la reconnaissance de la France comme un grand État profondément engagé dans le développement d’une pêche durable et responsable.
Le gouvernement français a toujours soutenu une politique ambitieuse dans ce domaine
 et su reconnaître les efforts réalisés par les professionnels des pêches maritimes qui ont permis de développer une économie durable s’appuyant sur trois piliers principaux que sont l’innovation, l’environnement et le progrès social.

BATEAU-DE-PECHE

A ce titre, Blue Fish France, engagée en faveur d’une filière pêche durable et responsable, fait entendre sa voix auprès du gouvernement français et demande à être reçue par la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et  Madame Ségolène Royal en présence de son secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Monsieur Frédéric Cuvillier.
Blue Fish doit être associé au processus de prise de décision. Son expertise et ses propositions en matière de développement durable, de protection des ressources et des écosystèmes marins et de développement économique et social, doivent être prises en compte dans le processus politique.

Des bonnes pratiques du chalutage et des arts trainants

Blue Fish accompagne la filière française qui depuis plus de quinze ans s’est montrée à la fois précurseur et exemplaire dans la gestion et le développement durable des activités de pêches maritimes, notamment dans la pratique du chalutage et des arts trainants. Sans attendre la réglementation européenne, allant bien au-delà des recommandations formulées par les observateurs internationaux, elle a su innover et s’adapter tout en restant rentable et en ayant les moyens de préserver la ressource.

D’importants programmes et dispositifs ont été et sont mis en œuvre, en lien avec la nouvelle politique commune des pêches pour répondre notamment aux objectifs de RMD, à la mise en œuvre du zéro rejet et au développement durable de la pêche : programmes de sélectivité, préservation de la ressource, réduction de l’impact environnemental, économies d’énergie, collectes de données, observations et expertises partagées avec les scientifiques,  amélioration des conditions de travail, de la sécurité des marins, valorisation des produits de la pêche, information aux consommateurs, encadrement réglementaire, etc.

Grâce aux efforts considérables réalisés par les professionnels, la ressource est disponible en quantité pour la plupart des espèces pêchées. Blue Fish encourage chercheurs et professionnels à poursuivre dans cette voie et cette dynamique positive.

La pêche française, source de progrès et acteur de  la croissance bleue

La pêche est un élément crucial de la réalité économique de la France maritime et un secteur majeur pour le développement de la Croissance bleue. Bien plus qu’une simple activité économique, la pêche est aussi vitale pour le tissu social et culturel de notre territoire.

Blue Fish, ONG responsable, joue un rôle  utile et nécessaire dans le débat politique sur la mise en œuvre de la Croissance bleue et de la Politique commune des pêches.

« La voix de Blue Fish, nouvelle voie du développement durable. »

BLUE FISH France

Association Européenne de Promotion de la pêche

Durable et Responsable

http://www.bluefisheurope.org/

Source Sea to sea

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Blue Fish France, pour une nouvelle voie du développement durable

    1. Edouard dit :

      Très bonne initiative de l’asso Blue Fish.

    Laisser un commentaire