« Ca déboule ! » annonçait Fabien Delahaye le leader de la flotte, à 5 heures ce matin (HP)

Les leaders profitent d’un alizé de nord-est bien établi – autour de 30 nœuds – et filent à vitesse grand V, sous spi, en direction des Antilles, entamant ainsi une longue navigation tribord amure.
Pour leur part, les deux partisans de l’ouest sont toujours au près mais commencent à voir le bout du tunnel et devraient envoyer les spis dans la soirée.

A l’est ou à l’ouest, le constat ce matin, le vent est plus soutenu que prévu pour les solitaires de la Transat Bretagne-Martinique.
Au large du Sahara Occidental, le trio de tête, Erwan Tabarly (Armor Lux – Comptoir de la Mer), Gildas Morvan (Cercle Vert) et Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012), cavale à plus de 11 nœuds de moyenne.
Et pour cause, alors que les fichiers annonçaient une petite vingtaine de nœuds, sur l’eau c’est un alizé de nord-est bien établi autour de 30 nœuds qui souffle. « Je me m’attendais pas à autant mais c’est tant mieux parce que ça va vite. De plus, comme le flux est mieux orienté qu’hier, cela nous permet d’aller tout droit et nous simplifie pas mal les choses » poursuivait le FouesnantaisFabien Delahaye .
Pour lui et ses adversaires les plus proches, les empannages devraient donc être terminés pour plusieurs jours.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire