Cheminées Poujoulat retrouve la mer

 La collision avec un OFNI sur la dernière Transat Jacques Vabre n’est plus qu’un mauvais souvenir. Cheminées Poujoulat a été remis à l’eau à Brest ce 14 avril, dans des conditions idéales, marquant la fin d’un chantier de longue haleine et le début d’une nouvelle aventure.
Satisfait et heureux, Bernard Stamm se félicite du travail accompli par son équipe.

Brenard Stamm :

« Il fait grand beau, la marée monte, le bateau flotte. Il ne prend pas l’eau, le moteur tourne, tout suit son cours normalement. Une fois mâté, il sera déplacé au Port du Château, à son emplacement habituel. C’est sympa de le voir à l’eau, même si ce n’est qu’une étape dans le travail. On a encore pas mal de choses à faire, tout remonter, refaire les réglages, naviguer en écoutant le bateau. Mais là, déjà, il flotte, c’es top. On est vraiment satisfaits de le remettre à l’eau et deCheminees Poujoulat © Dominique LEROUX se remettre en mouvement !
Il y a eu énormément de réparations à faire qui ont pris du temps. Quand j’ai récupéré le bateau, il flottait entre deux eaux, immergé jusqu’au niveau du pont. Le mât n’a pas trop souffert mais il a fallu analyser tout le reste, comprendre ce qui s’était passé car nous n’avons pas senti de choc. Tout était quasiment détruit à l’intérieur, le circuit informatique, électrique, électronique… Une partie de l’accastillage a également souffert. Même les voiles sont sorties de la soute à voiles et se sont entourées autour du système de barre ! Il y avait des trous un peu partout, des portes arrachées. Sans oublier la peinture et les finitions. Il a fallu aussi refaire tout le câblage mais également recommander des pièces aux quatre coins du monde et faire en sorte qu’elles arrivent au bon moment, au bon endroit ».

Après le Grand Prix Guyader et  la première étape du Tour de l’Europe en équipage entre Barcelone et Lisbonne, il y aura la seconde étape en solitaire entre Lisbonne et La Rochelle qui fera office de qualification pour le Vendée Globe.

Cheminées Poujoulat sera aux Tonnerres de Brest en juillet pour faire partager notre travail et la préparation aux sponsors. Les pièces maîtresses du bateau seront ensuite démontées pour être contrôlées dans un souci de fiabilité.
Suivront ensuite les entrainements en configuration pour le  Vendée Globe.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire