Claire Pruvot, régulière, dans la Solitaire du Figaro Éric Bompard Cachemire 2015 !

 La Cornouaille / Torbay, acte 3 de la Solitaire du Figaro Éric Bompard Cachemire 2015 !

A 16h, ce dimanche 14 juin, les 39 concurrents ont pris le départ de Concarneau vers Torbay pour la troisième étape.
Les prévisions météo annonçant des vents faibles et changeants.
Le parcours a été raccourci permettant à la flotte de rejoindre l’Angleterre sans virer le phare du Fastnet. 400 milles qui devraient, cela devient une habitude, mettre les nerfs à rude épreuve…

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham) apres le depart de la 2eme etape de la Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire entre La Corogne (Espagne) et La Cornouaille - La Corogne le 11/06/2015

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham)

À mi-parcours, le bilan est positif pour Claire et son Port de Caen Ouistreham.
La skipper calvadosienne fait preuve d’une belle régularité et pointe à la 25e place du classement général provisoire.

La deuxième étape a été pour le moins intense. Un run venté entre Sanxenxo et La Corogne annulé et une course entre La Corogne et Concarneau longue et éreintante.
La courte escale en Bretagne n’aura pas permis de rebooster les organismes, la troisième étape s’annonce éprouvante.

Retour sur l’étape 2

« Mon départ n’était pas terrible… Depuis que j’avais quitté le ponton, j’hésitais sur le choix de ma voile d’avant. J’ai fini par mettre mon génois, la plus grande, mais quelques minutes avant le départ, le vent est monté et j’ai décidé de passer sous solent, la plus petite. La procédure de départ était lancée, j’étais clairement en retard ! Par contre, ce fut un mal pour un bien et je n’ai pas regretté d’avoir perdu du temps pour faire le changement parce que quelques minutes après le coup de canon, j’avais une super vitesse, je rattrapais tout le monde. J’aurais bien aimé continuer sur ce rythme mais malheureusement le vent est tombé de nouveau et j’ai dû rechanger ma voile… J’ai entamé la première nuit fatiguée et j’avais déjà bien pompé dans mon capital énergie ! Les conditions de navigation étaient un peu molles et moi, j’étais clairement dans le rouge, du coup je n’ai pas été très lucide dans mes choix. Il fallait prendre une option pour s’extirper de la zone sans vent, j’ai choisi l’est, ça passait au nord ! C’est à ce moment là, que j’ai décroché du paquet de tête. Du coup, le lendemain, jeudi, a été une journée très longue ! Nous étions un petit groupe, un peu seul dans notre coin. Je n’avais plus les positions des autres et plus d’infos météo. J’étais sous spi dans un vent faible, ce n’était pas la panacée. Avant la tombée de la nuit, j’ai commencé à revoir le paquet de tête mais en même temps, ceux de derrière remontaient bien sur notre groupe. Au milieu de la nuit, le vent a forci et j’ai réussi à contenir les rattrapant. La dernière journée a été nettement plus agréable, nous avions du vent et ça glissait bien. J’ai pu finir avec de bonnes conditions et ça m’a permis de ne pas arriver trop tard à Concarneau, heureusement ! Globalement, cette étape a été longue, il y a eu pas mal de moments mous. Nous avons beaucoup discuté à la VHF entre concurrents et sommes partis dans des échanges philosophiques… c’était plutôt insolite ! »

Depart de la 2eme etape de la Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire entre La Corogne (Espagne) et La Cornouaille - La Corogne le 10/06/2015

Photo de la 2eme etape de la Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire entre La Corogne (Espagne) et La Cornouaille – La Corogne le 10/06/2015

 

Pour suivre  Claire Pruvot

Sur la Fanpage Facebook et le compte Twitter de Claire
Et tout au long de la course, grâce à la cartographie sur le site de la Solitaire du Figaro Éric Bompard Cachemire : http://www.lasolitaire.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire