Concurrence chinoise

La marine marchande grecque et le tourisme constituent les activités premières de la Grèce.
Quand le tourisme va mal, ce sont les armateurs grecs qui soutiennent l’économie. A  lui seul il représente 8% du PIB grec pour 13 521 milliards d’euros dans la balance des paiements.
Dans l’Europe des 27, avec 44% de la flotte les grecs sont en tête de liste.
Au niveau mondial  15% du transport en jauge libre (DWT) et 8% de la totalité des navires commerciaux en circulation sont sous leur contrôle.

L’emploi dans le secteur représente plus de 160 000 personnes , dont 50 000 marins .
Avec 1300 entreprises maritimes  opérant en Grèce , 4% de la population active, soit plus de
11 500 personnes travaillent sur place dans ce secteur du transport maritime.

Mais si la crise actuelle ne les a pas particulièrement ébranlés, les armateurs grecs redoutent l’empire du Milieu. Il leur faut se préparer à l’arrivée, d’ici une quinzaine d’années, des armateurs chinois qui sur leur propres bateaux transporteront leurs propres produits à travers le monde.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire