Confirmation de la préfecture: les algues vertes sont bien responsables de la mort des sangliers

Après analyse, les sangliers (une trentaine) trouvés successivement morts dans l’estuaire de la rivière Le Gouessant à Morieux (Côtes d’Armor) ont bien succombé en inhalant l’hydrogène sulfuré, gaz toxique émis notamment lors de la putréfaction des algues vertes.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.