Construction de « Provence » la troisième frégate FREMM de la Marine nationale

A ce joli nom de « Provence  » répond une FREMM, soit une  frégate multi-missions.
C’est au centre DCNS de Lorient, au cœur de la construction de ces bâtiments de surface depuis près de 400 ans, que s’est déroulé la découpe de la première tôle de « Provence » en présence de l’Amiral Pierre-François Forissier, Chef d’État-major de la Marine, et de Patrick Boissier, Président Directeur Général de DCNS ainsi que de nombreux invités.

DCNS:  Decoupe de la tôle de la FREMM Aquitaine en 2009 @A.Cassim

Le lancement, le 15 décembre 2010, de la construction de cette nouvelle frégate de la série des FREMM fait partie du planning de réalisation des douze unités déjà commandées à DCNS, soit onze pour la Marine Nationale et une pour la Marine Royale Marocaine.

Leur livraison s’échelonnera de 2012 à 2022.Les mots de Patrick Boissier, Président Directeur Général de DCNS :

« Aujourd’hui, avec le lancement en production de la FREMM Provence, cinq navires sont désormais en construction sur le site de Lorient : quatre FREMM (Normandie, Aquitaine, Provence et l’unité du Royaume du Maroc), et le patrouilleur hauturier Gowind dont nous finançons la réalisation sur fonds propres et que nous allons mettre à disposition de la Marine nationale pendant trois ans dans le cadre de la convention innovante signée à Euronaval »,
Le président souligne avec satisfaction :
« Ce plan de charge exceptionnel – il n’y a pas eu autant de navires en production ici depuis 15 ans – témoigne de la confiance que nous accordent nos clients français et internationaux. »Site de construction des FREMM à DCNS  Lorient @A.Cassim

La performance des FREMM :

Les frégates FREMM comptent en effet parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché. Elles peuvent faire face à tous les types de menaces, qu’elles soient aériennes, marines, sous-marines ou terrestres. Innovantes, flexibles, modulaires et très évolutives, les FREMM répondent aux besoins actuels et futurs des marines.

A la pointe de la technologie, les FREMM peuvent mettre en oeuvre les systèmes d’armes et les équipements les plus performants grâce à un système de combat développé par DCNS.
Fortement automatisées, les frégates FREMM sont conduites par un équipage de seulement 108 marins, alors que la génération précédente de navire de la même classe en nécessitait plus du double.

Disposant d’un système de propulsion hybride (moteurs électriques et turbines à gaz), elles peuvent se déplacer en toute autonomie sur plus de 6 000 milles nautiques.
De plus, leur discrétion acoustique se rapproche de celle d’un sous-marin classique.
Les FREMM sont des bâtiments flexibles dans leur emploi opérationnel.
Elles offrent une très forte interopérabilité au sein d’une force internationale ou d’une force interarmées.

Pour plus d’infos :
www.dcnsgroup.com

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Construction de « Provence » la troisième frégate FREMM de la Marine nationale

    1. rando dit :

      la construction des fremm doit continuer je dirait qu il faudrait accelerer car le monde devient de plus en plus incertaint instable ces batiments doivent étre aux moins 17 sinon il va faloir augmenter leurs nombres le Général Charles de Gaulle disait nous vivons dans un monde difficile qui sait ce que le destin nous réserve ne baissons pas la garde

    Laisser un commentaire