Damien Seguin : « Mets de l’huile ! »

3ème du classement général vendredi dernier,C a souffert ce week-end et pointe, ce lundi matin, en 8ème position, à 18 milles du 3ème.

ERDF en mer photo DRCe recul s’explique surtout par l’absence d’une voile d’avant capitale : le petit spi, perdu au large du Cap Finisterre il y a une semaine. « Nous étions les seuls à attaquer, dans des conditions difficiles et le pilote a fait partir le bateau a l’abattée » déplore Damien.

C’est en effet dans les conditions de vent très changeantes de ces derniers jours que l’absence de cette voile intermédiaire fait le plus défaut. « Nous avons un trou dans des conditions intermédiaires » résume Damien. Car c’est justement la particularité de cette voile que d’être utilisée quand le vent n’est ni trop fort – où le gennaker fait l’affaire – ni trop faible, lorsque le grand spi est le plus efficace. A côté de ça, la panne d’hydro-générateur survenue hier relève plus de l’anecdote mais témoigne d’un sens du bricolage digne de Mac Gyver. Hier, l’appareil avait perdu de l’huile et c’est un Damien très créatif qui a résolu le problème car il n’y avait évidemment pas d’huile à bord (le bateau est électrique). En mélangeant de l’huile d’olive et du WD40 (lubrifiant anticorrosion), il est parvenu à retrouver la viscosité nécessaire au bon fonctionnement du système. Le concepteur de l’hydro-générateur, Yannick Bestaven, a par ailleurs assuré la maintenance par téléphone alors qu’il était lui aussi en mer, à bord d’un bateau concurrent.

Classement provisoire le 18 novembre à 9h38 UTC
1. GDF Suez – Sébastien Rogue – Fabien Delahaye à 3784 milles de l’arrivée
2. Mare / Jörg Riechers – Pierre Brasseur à 54 milles du leader
3. Campagne de France / Halvard Mabire – Miranda Merron à 113 milles

8. ERDF – Des pieds et Des mains – Damien Seguin – Yoann Richomme à 132 milles

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire