« Dauphins ambassadeurs, messagers de la mer » signé Frédérique Pichard

En 2004, Frédérique Pichard rencontre à Royan, Dony, un dauphin « ambassadeur ».
Ce terme « ambassadeur » signifie que le cétacé quitte provisoirement son groupe pour venir à la rencontre des humains.
Une relation très intense va alors se nouer entre Frédérique et l’animal, une relation télépathique, qui perdure même quand Dony retourne à sa vie sauvage.

Frédérique Pichard nous parle de ces relations avec les dauphins et de son beau livre « Dauphins ambassadeurs »

Frédérique Pichard

"Dauphins ambassadeurs"Une femme, un dauphin, une histoire hors du commun  qui est celle de ce  beau livre « Dauphins ambassadeurs » .
Cet ouvrage faisait partie de la sélection Beau livre de mer, du Festival du livre de mer de Concarneau 2011.

Une histoire vieille comme le monde : depuis la plus haute Antiquité, les dauphins se lient d’amitié avec les hommes. Les plus grands écrivains grecs et latins en témoignent. Elle est ici retracée.

Une histoire d’intelligence et de langage : des scientifiques, spécialistes des cétacés, décodent pour nous leurs comportements, leurs capacités à communiquer, leur organisation sociale.

Une histoire philosophique analysée par Edgar Morin : « À travers l’expérience singulière de Frédérique, je vois donc une remise en question beaucoup plus globale de notre façon de vivre, d’être, d’agir. »

« Dauphins ambassadeurs, Messagers de la mer »
de Frédérique Pichard
La postface est d’ Edgar Morin
Paru aux éditions Democratic Books

http://institutdony.com/actualite.html#livre

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à « Dauphins ambassadeurs, messagers de la mer » signé Frédérique Pichard

    1. renouard michel dit :

      bonjour Areille,
      je suis au Niger, bloqué à Niamey, sans pouvoir remonter dans le désert, …..
      une période trouble qui a commencée le 16 septembre 2010, sachant que quatre des notres sont toujours retenus au Mali.
      je rentre lundi pour préparer la Transquadra
      je t’embrasse ma chère Arielle

    Laisser un commentaire