De Francis Joyon en classe Ultime à Yves Ecarlat en classe Rhum

Plus de 2000 milles séparent Francis Joyon sur son multi IDEC et le dernier de la course Yves Ecarlat sur son monocoque de 40 pieds, Vale Nouvelle Calédonie, qui tente de gérer ses problèmes de barre.
IDEC @a.casssim

Pendant que Franck Canmmas caracole en tête, les deuxième et troisième place se jouent à couteau serré entre Thomas Coville sur Sodebo et Francis Joyon sur Idec.

Les dernières infos de Francis Joyon sur Idec

C’est bien la pire nuit de cette 9ème Route du Rhum que vient de vivre Francis Joyon. Sa stratégie météo comportait, il en était conscient, de lourdes incertitudes, la faute à ce vaste magma orageux qu’il lui faut traverser pour avancer vers la Guadeloupe. Mais force est de constater qu’aucun fichier ou prévisionniste le plus averti ne pouvait anticiper les conditions dantesques rencontrées en pleine nuit par le Maxi Trimaran IDEC. Le vent, comme rendu fou, n’a cessé de virevolter, accélérer, s’affaisser, comme pour pousser Francis le colosse dans ses derniers retranchements moraux et physiques. De longues heures de pétole sous de lourds nuages noirs, n’ont été interrompues que par de brusques et violentes bourrasques qui bousculaient la machine, et plongeaient le skipper dans un abîme d’incertitude quant aux réglages à apporter. Bilan de la nuit, une progression faible vers la marque, un écart conséquent désormais avec le leader Cammas, et malgré tout, quelques atouts dans la main du skipper de Locmariaquer qui, après quelque repos, compte bien les utiliser jusqu’à la dernière carte.

Classement du dimanche 7 à 15H40 :1 – Groupama 3 / Franck Cammas
2 – Sodebo / Thomas Coville (+ 193Nm)
3 – IDEC / Francis Joyon (+355,3Nm)

Yves Ecarlat qui malgré ses problèmes de barre trouve le temps d’envoyer des  messages aux enfants de la Nouvelle Calédonie.
VALE NOUVELLE CALEDONIE Très au large de Gibraltar, le skipper Calédonien poursuit sa route vers les alizés.
Le vent est très irrégulier. Yves passe de longues heure à la barre de son 40 pieds VALE Nouvelle Calédonie pour suivre les caprices du vent et pallier les défauts de son pilote automatique. Cela ne l’empêche pas d’avoir une pensée pour les 650 enfants calédoniens qui l’accompagnent dans son programme sportif et pédagogique et reprennent ce lundi le chemin de l’école !
« Salut les enfants ! J’espère que vous avez passé des super vacances et que vous êtes plein d’énergie pour cette fin d’année !Ici tout va bien, cela fait une semaine que nous sommes partis de Saint Malo.

Ça n’a pas été facile car j’ai quelques problèmes avec mon pilote automatique, vous savez, c’est l’appareil qui tient la barre à ma place pour que je puisse me reposer de temps en temps. Maintenant ça va mieux, le vent s’est calmé, j’ai pu dormir un peu.
Hier j’ai croisé un gros cargo et… un cornet à frites de chez Mac Donald !!! A 800km de la côte, il faut le voir pour le croire ! Portez vous bien, bon courage pour le projet pédagogique, et on se revoit dans trois semaines ! »
Suivez la course au quotidien sur : www.sillage-caledonie.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire