Décès d’un commando Marine en Afghanistan

Le second maitre Benjamin BOURDET du commando Jaubert est tombé au champ d’honneur au cours d’un accrochage dans la vallée d’Alahsay en Kapisa le 14 juillet 2011.

Second-maître-Benjamin-Bourdet Biographie

Né le 25 janvier 1981 à Cherbourg, le second maitre Benjamin BOURDET est entré dans
la marine le 28 avril 2003. Il choisit la spécialité de fusilier marin et suit le cours du brevet
d’aptitude technique de fusilier marin à Lorient.

A l’issue de sa formation, en novembre 2003, il est affecté au Groupement de fusiliers marins de Brest. Autonome et dynamique, il se voit rapidement confier des fonctions de chef d’équipe. Très disponible, il effectue entre 2004 et 2007, quatre missions en Nouvelle Calédonie.

Promu second maitre le 1er septembre 2007, il rejoint la compagnie de fusiliers marins de l’Ile Longue. Grâce à sa grande motivation et à sa détermination, il réussit la sélection du stage commando début 2008 et reçoit son béret vert.

Affecté au commando Jaubert, en mai 2008, il est projeté deux fois à Djibouti. En 2009, il participe au premier déploiement d’équipes de protection embarqué en océan Indien afin de lutter contre la piraterie.
Qualifié tireur de précision, il était déployé en Afghanistan pour la première fois.
Le second maître Benjamin Bourdet avait été récompensé par une citation avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale. Il était également titulaire de la médaille de la défense nationale échelon argent avec agrafes Fusiliers Marins et Bâtiments de combat.

Son caractère entier, son enthousiasme, sa passion pour son métier de commando marine en ont fait un élément moteur de son groupe de combat. Son sang froid dans les moments difficiles et son sens de la camaraderie ont marqué tous ceux qui l’ont côtoyé.

Source :

http://www.defense.gouv.fr/marine

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Décès d’un commando Marine en Afghanistan

    1. DUPONT DOMINIQUE dit :

      toutes ma sympathie a toute personne proche de lui pensons bien a vous dom

    Laisser un commentaire