Démâtage de Luisina, dans la course Bénodet/Martinique

Le skipper Eric Drouglazet est sain et sauf.

A 14h40 (heure de Paris) ce lundi, Eric Drouglazet a contacté Jean Maurel, directeur de course de la Transat Bénodet – Martinique, pour lui annoncer qu’il venait de démâter.

Le skipper de Luisina naviguait alors par 35 noeuds de vent de travers, sous grand-voile haute et solent.
Il était dans sa bannette, à l’intérieur de son Figaro Bénéteau, quand le mât a cédé à environ deux mètres au dessus du pont.
Le Finistérien a alors immédiatement sectionné les câbles qui retenaient encore l’espar afin d’éviter que celui-ci ne vienne endommager la coque de son monotype sous l’effet de la mer.
Il se trouve actuellement à 460 milles de l’archipel des Açores et à 720 milles de Madère et fait route au moteur à vitesse réduite.
Eric Drouglazet  prendra dans les prochaines heures une décision quant au port à rallier. Le skipper de Luisina était en troisième position, à 6,2 milles du leader au moment de l’incident.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire