Dernières infos sur la situation de Bernard Stamm après sa collision avec un OFNI

Peu avant 14 heures, ce dimanche, le skipper de Cheminées Poujoulat a rallumé ses instruments de communication pour contacter la terre afin de faire un rapide point sur sa situation.

Les faits :
Dans cette nuit du 5 au 6 janvier , Bernard Stamm a informé son équipe à terre d’une collision avec un objet flottant non identifié.
Son hydrogénérateur bâbord a été arraché, et le second semble également hors d’usage et ne ‘chargerait’ plus.

 Du fait de problèmes d’énergie préalables, le bateau ne dispose plus de réserves de carburant.

Cheminées Poujoulat -Photo-Th Martinez

Le Suisse navigue actuellement dans 35 à 40 nœuds de vent, et il va devoir désormais passer la très grande majorité de son temps avec sa centrale coupée, la batterie principale du monocoque ne disposant plus que de 5% de son potentiel de charge.

Il ne la rallumera que de manière épisodique pour donner et prendre des nouvelles à terre. Il a précisé se préparer à puiser dans ses réserves de sécurité pour ce qui est de l’eau.

Il confirme également se diriger vers le Cap Horn.

S’il est difficile pour le navigateur d’estimer ses futures polaires de vitesse, les derniers routages donnent un passage au Cap Horn le 9 janvier, le vent s’annonçant mollissant pour cette journée et celle de demain.
A ce stade, si la solution d’un ravitaillement  en gasoil dans un port n’est pas écartée, l’équipe de Bernard étudie celle d’un bateau à portée de trajectoire lui fournissant du carburant.

Sources : http://www.bernard-stamm.com

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire