Des cerfs-volants pour les pirogues sénégalaises

Le départ de la Bouvet Guyane sera donné le 29 janvier 2012
C’est la 3ème édition d’une course transatlantique à l’aviron et en solitaire entre le Sénégal et la Guyane.
Michel Horeau directeur et créateur de cette course ITW par A. Cassim au Nautic de Paris

Dans la Bouvet Guyane 2009, deux rameurs malheureux avaient prouvé l’efficacité du cerf-volant comme «moteur de secours» en l’utilisant pour parcourir sans ramer et d’une façon autonome les 3000 km d’océan qui les séparaient de Cayenne après avoir abandonné pour raisonDEPART 1ère EDITION RAMES-GUYANE DE ST-LOUIS DU SENEGAL@A.Cs physiques ou techniques.

Fort de cette expérience l’idée est venue soutenue par Patrick Bouvet, Président des Menuiseries Bouvet, propose d’aider les marins pêcheurs sénégalais à s’équiper de cerfs-volants de survie dynamique.

Le Sénégal dispose d’une flotte d’environ 10 000 pirogues de pêche artisanale et chaque année, plusieurs pêcheurs disparaissent en mer.
L’objectif est de proposer aux marins pêcheurs sénégalais d’équiper leurs pirogues de cerfs-volants de survie dynamique et d’apprendre aux couturiers locaux à les fabriquer par eux-mêmes.SENEGAL PIROGUE A ST LOUIS @A.C

Les comités locaux de pêche artisanale  des 5 grands ports de la région de Dakar, les marins pêcheurs et les professionnels concernés ont accueilli cette offre de partenariat avec un immense intérêt et, après quelques essais en mer, ont trouvé le système peu coûteux, peu encombrant à bord des pirogues, simple à utiliser mais surtout, remarquablement efficace pour donner l’alerte puis pour tracter leurs bateaux vers la terre en cas de détresse.

Dans la suite logique du projet, il s’agit maintenant de  rendre le système autonome et c’est Stéphane Blanco, concepteur de ce type de cerf-volant à suspente unique qui, en ce mois de février 2011, est chargé de former les couturiers locaux afin de permettre la réalisation expérimentale d’un premier lot de 100 engins de survie dynamique « Made in Sénégal ».

Si l’expérience est concluante, les partenaires de la Bouvet Guyane s’efforceront ensuite de collecter les 2 à 300 000 mètres carrés de tissus à voile, le million de mètres de cordage à suspentes et les très nombreuses bobines de fil à coudre nécessaires à la fabrication d’un nombre de cerfs-volants de survie dynamique suffisant pour équiper la majorité des pirogues sénégalaises.

Pour plus d’infos : www-bouvet-guyane.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire