Deux ingénieurs sur le Mini-Fastnet : Julien Marcelet embarque Antoine Guillou

Dimanche, Julien Marcelet « Hissons les voiles en Nord-Pas-de-Calais » sera au départ du Mini-Fastnet, mythique compétition du circuit Mini 6.50. Le skipper nordiste prendra le départ de l’épreuve avec Antoine Guillou.
Après une 12ème place au dernier Trophée Marie-Agnés Péron, le jeune ch’ti est en pleine progression et se rapproche sensiblement de son objectif à savoir entrer dans le top 10 au classement général sur une course du circuit Mini 6.50 avant de prendre le départ de la grande traversée de l’atlantique le 13 octobre de Douarnenez, la Mini-Transat.

Julien Marcelet ne naviguera pas en solitaire cette fois-ci car le Mini-Fastnet se court en tandem. Il a décidé d’embarquer pour l’occasion Antoine Guillou, ingénieur en structure navale avancée et aérodynamicien, qu’il a rencontré au boulot au sein du bureau d’étude « Mer Forte ».

Mini-Fastnet-JMarcelet-Phot56 voiliers de série sont engagés dans ce tracé d’un mini-Fastnet toujours difficile. Départ de Douarnenez, cap vers le chenal du Four traversée de la Manche pour la Cornouaille avec un  passage entre le phare de Wolf Rock et Land’s End.
Ensuite se frayer un chemin en mer d’Irlande pour contourner le phare du Fastnet et retour vers la Bretagne.

L’avis de Julien Marcelet

« A mon avis et en regardant les fichiers météos, nous serons au près pour la première traversée de la Manche »  « Il y aura de l’air avec au moins 20 nœuds. Le vent va largement baisser ensuite avec vraisemblablement un retour au portant dans du petit temps. Je suis très heureux d’embarquer Antoine Guillou, un ingénieur comme moi, que j’ai rencontré au sein de « Mer Forte ».
Antoine qui est un fin régatier a participé à de nombreux Tour de France à la voile et navigue beaucoup en J80. Il va m’aider à continuer ma progression surtout dans la performance du Mini : les réglages, la vitesse… J’ai participé au Mini-Fastnet, il y a deux ans, je reviens avec l’ambition affichée d’entrer dans le top 10 ».

A noter que Julien Marcelet est ingénieur en structure. Il a contribué à la conception du monocoque de 60 pieds vainqueur du dernier Vendée Globe et skippé par François Gabart.

Pour le Mini Fastnet : http://www.winchesclub.com/
www.julienmarcelet.com

Source : Agence TB PRESS

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire