Disparition du « thiof » ou mérou dans les eaux sénégalaises

Multiplication des pirogues, pression sur la ressource, le « thiof » est dramatiquement menacé.
Une équipe de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) a enquêté.
PECHEUR AU SENEGAL @A.CASSIM
Les eaux au large du Sénégal se sont vidées de leurs mérous, ou « thiof ». Comment ce poisson emblématique du pays a-t-il pu quasiment disparaître ?

Une équipe franco-sénégalaise vient de montrer que l’effondrement des stocks est dû à l’ essor de la pêche artisanale – vue en général comme une alternative durable aux pêcheries industrielles.
En 30 ans, le nombre de pirogues a quadruplé.
La technologie augmente sans cesse la puissance de pêche de la flotte. Pour réduire la pression sur la ressource, les chercheurs préconisent de mettre en place une gestion des petites pêcheries et de réguler l’exportation, qui fait grimper les prix au kilo et fait du thiof une denrée toujours très rentable malgré la rareté du poisson.  

Pour plus d’infos sur cette actualité scientifique :

Effondrement du mérou au Sénégal : gestion inefficace de la pêche artisanale

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire