Encore une nuit en mer pour La Mie Câline avant de passer la ligne du Vendée Globe

Le suspens aura duré jusqu’à 16 heures cet après-midi de de jeudi 16 février.
Luttant au près dans des brises d’Est évanescentes au large des côtes vendéennes, Arnaud Boissières était encore à 40 milles des Sables d’Olonne lorsqu’il a informé son équipe et la direction de course qu’il n’était plus raisonnable d’espérer arriver ce soir à temps pour rentrer dans le chenal des Sables d’Olonne. La marée ne lui laissait en effet que jusqu’à 22 heures ce soir et avec l’arrivée de la nuit, la panne complète de vent est à prévoir…

« LA MIE CALINE », skipper Arnaud Boissieres- Photo Olivier Blanchet / La Mie Caline

Attendu par un large public, le skipper sablais s’apprête donc raisonnablement à passer une ultime nuit en mer sur La Mie Câline, avant de franchir la ligne aux alentours de 9 heures demain matin. Il pourra ainsi prendre tout le temps nécessaire pour communier avec la foule dans le chenal… et deviser tranquillement cette nuit sur la valeur de ce troisième tour du monde consécutif qu’il s’apprête à terminer en dixième position.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire