Energie éolienne : L’ Haliade 150 et M5000 équiperont les premiers parcs offshore français

L’’Haliade 150 de Alstom et la M5000 de Areva, à savoir les deux modèles d’éolienne qui équiperont les premiers parcs offshore français, seront fabriquées et assemblées en France
Ces deux aérogénérateurs modernes, sont spécialement conçus pour l’environnement marin.

L ‘Haliade 150 est l’une des plus grandes et des plus puissantes éoliennes du monde.
Elle est prévue pour équiper les trois parcs remportés par le consortium EDF/Alstom a été spécialement développée pour répondre au premier appel d’offres français portant sur l’éolien offshore.

Sa  puissance unitaire est de 6 MW, pouvant alimenter quelques 5.000 foyers en électricité.
Ses pales sont de 73,50 mètres de long, son rotor de 150 mètres de diamètre et sa hauteur totale de 176 mètres.

Haliade150 AlstomL’Haliade 150 est munie de la technologie PURE TORQUE, qui permet à l’éolienne de fonctionner par entraînement direct, sans multiplicateur , nom de la boîte de vitesse d’une éolienne.

Cette technologie protège l’alternateur, en reportant les efforts mécaniques indésirables du vent vers le mât de l’éolienne. Elle confère donc une solidité supplémentaire à l’éolienne, qui lui permet de mieux résister aux conditions parfois extrêmes de l’environnement marin.

240 éoliennes Haliade 150 seront fabriquées pour équiper les trois premiers parcs EDF.
Elles seront fabriquées dans les usines de Saint-Nazaire (alternateurs et nacelles), de Cherbourg (pales, mats) et du Havre (fondations gravitaires). Leur construction devrait permettre la création de 7.500 emplois.

 Le M5000  :  dernière version de l’éolienne M5000 d’Areva possède des pales de 66 mètres de long et un rotor de 135 mètres de diamètre et sa puissance unitaire est de 5 MW.

Cette éolienne pourtant de 349 tonnes est à la fois légère, et compacte (roulement du rotor, multiplicateur et générateur sont intégrés dans le même carter). Des caractéristiques qui permettent de faciliter le transport et le montage en mer.

Dotée d’un système de conditionnement d’air qui permet de protéger l’intérieur de l’installation de la corrosion en purifiant l’air salin entrant, elle peut ainsi résister aux conditions du milieu marin.

Fabriquées au Havre, 100 turbines M5000 pourront être livrées en 2016, à Iberdrola qui exploitera le futur parc de la baie de Saint-Brieuc.

Cette éolienne d’Areva a aussi été choisie par l ’énergéticien espagnol Iberdrola pour équiper un futur projet en mer Baltique (projet Wikinger), au large des côtes allemandes.

Le parc allemand d’Alpha Ventus, depuis 2009, est déjà équipé de la première version de la M5000 dont le diamètre du retor atteint les 116 mètres.
Plus d’infos sur le site d’Areva

Source :  www.lenergieenquestions

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire