Faute de « laisser-passer » pour le Pacifique, le départ d’Anne Quéméré n’aura pas lieu ce 27 février

Les douanes qui devaient me remettre mon « laissez-passer » pour le Pacifique n’ont pas pu le faire en temps et en heure, je ne pourrai donc pas larguer les amarres comme prévu depuis le Yacht Club Peruano de la Punta, dimanche 27 février.

Nous attendrons donc patiemment que l’administration péruvienne nous donne le feu vert pour qu’enfin je puisse déployer mes ailes et mettre le cap à l’ouest.

 

 

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire