Franck Cammas, le skipper de Groupama Team France en rééducation dès janvier

Franck Cammas Le skipper de Groupama Team France, qui a été blessé lors d’un entraînement au large de l’Ecole Nationale de voile, a subit avec succès l’opération d’une double fracture tibia péroné.

Il a été opéré lundi soir par le service de chirurgie orthopédique de l’Hôtel-Dieu de Nantes, Franck Cammas souffre « d’une double fracture tibia péroné », selon Vincent Borde, porte-parole de Groupama Team France « mais artères, nerfs et tendons ne sont pas touchés. »


Dans un communiqué publié ce mardi, Groupama Team France est revenu sur les circonstances de l’accident.

 

 

Blessé à la jambe droite le lundi 30 novembre lors d’un entraînement en équipage en baie de Quiberon à bord d’un catamaran volant de 10 mètres de long, le skipper de Groupama Team France restera éloigné des plans d’eau plusieurs semaines.

Opéré d’une double fracture Tibia – Péroné dans la soirée par le service de chirurgie orthopédique de l’Hôtel Dieu à Nantes, Franck Cammas débutera sa rééducation au mois de janvier 2016.

Dimanche18 octobre 2015, Louis Vuitton America's Cup World Series Bermuda, Groupama Team France , skipper Franck Cammas.

Dimanche18 octobre 2015, Louis Vuitton America’s Cup World Series Bermuda, Groupama Team France , skipper Franck Cammas.

crédit
Yvan Zedda / Groupama Team France

En entraînement à deux bateaux depuis cinq jours dans le cadre de la préparation de l’équipe française à la 35ème Coupe de l’America, la journée de lundi était une journée comme les autres : séance de sport dans la salle de la thalasso de Quiberon, petit déjeuner, débriefing vidéo des entraînements de la veille sous la direction du coach Bertrand Pacé puis navigation.

Sur le plan d’eau de la baie de Quiberon, entre Port Haliguen et l’Ecole Nationale de Voile, les conditions météo sont idéales avec un vent d’ouest de 17 à 18 nœuds et une mer plate car protégée par la Presqu’île de Quiberon. A la barre des deux GC32, Franck Cammas et le Néo-Zélandais Adam Minoprio enchainent les procédures de départ en duel, façon match racing.

 
Lors du dernier départ de la journée, le bateau du skipper français, mené par un équipage de cinq personnes, rentre bâbord amure sur la ligne et abat pour se positionner de manière favorable face à son sparring partner.

C’est à cet instant que se produit l’accident. Quand le catamaran se lève sur ses foils et accélère à 25 noeuds (50 km/h), Franck Cammas est déséquilibré et passe par dessus bord. Malheureusement pour lui, sa jambe droite heurte le safran de la coque au vent. La vitesse, additionnée à la finesse de l’appendice en carbone, provoque une profonde blessure.

Immédiatement, l’un des équipiers de Groupama Team France se saisit de la barre du bateau afin d’éviter un chavirage. Au même instant, le coach Bertrand Pacé qui supervise la séance d’entrainement à bord d’un semi-rigide d’assistance se porte au secours de Cammas et le remonte le plus délicatement possible à bord. A petite vitesse, tout en appelant les secours par téléphone, Pacé rejoint Port Haliguen, tout proche.

Douze minutes après son arrivée, les secours arrivent, Franck est pris en charge par les pompiers et un médecin du Samu. Trente minutes plus tard, le skipper est transféré vers Nantes par hélicoptère afin de bénéficier des meilleurs soins en traumatologie. Opéré durant plusieurs heures en seconde moitié d’après-midi, Franck Cammas est rassuré par les médecins lors de son réveil : il ne perdra pas l’usage de son pied ; artères, nerfs et tendons ne sont pas touchés.

Visité ce mardi matin à l’hôpital, le skipper avait les idées claires, soucieux du maintien du programme, sur l’eau, à Lorient ou à Paris pour le Nautic et s’interrogeant déjà : « Alors les gars sont repartis à l’entraînement ? ». Franck est par ailleurs touché par tous les encouragements reçus : « Merci à tous, tous ces messages me vont droit au cœur et me donnent encore plus de courage pour revenir au plus vite ».

Reste maintenant à prendre du repos en privilégiant une position allongée que le skipper ne pratique habituellement guère avant d’entamer à Lorient une longue période de rééducation afin de reprendre la compétition en 2016.

Si la poursuite du défi lancé par Franck Cammas, Michel Desjoyeaux et Olivier de Kersauson avec Groupama Team France pour la 35ème Coupe de l’America est une réalité, il n’en va pas de même pour la préparation aux Jeux Olympiques que menait Cammas depuis trois ans avec sa co-équipière Sophie de Turckheim.

A la lutte avec les triples champions du Monde Besson – Riou pour décrocher une possible qualification lors du championnat du Monde de Nacra 17 à Clearwater au mois de février prochain, l’équipage lorientais ne pourra évidemment pas défendre ses chances.

Les réactions :

Thierry Martel, Groupama, partenaire de Franck Cammas depuis 1998 :
« Nous sommes tout d’abord extrêmement soulagés d’apprendre que Franck ne perdra pas l’usage de son pied droit. Les mois prochains risquent d’être parfois difficiles à vivre pour un marin qui navigue près de 320 jours par an. Mais nous sommes persuadés que Franck va relever ce défi avec la combativité qui est la sienne. Il peut compter sur notre soutien indéfectible. Entre Franck et Groupama une véritable relation de confiance s’est instaurée, forte de dix huit années de partenariat. Nous lui serons fidèles comme il l’a toujours été avec nous et nous sommes certains qu’il en ressortira encore plus fort. Nous faisons également confiance à Bruno Dubois, à Michel Desjoyeaux, à Olivier de Kersauson et à toute l’équipe de Groupama Team France pour bien préparer la 35ème Coupe de l’America. C’est le propre d’une équipe de se serrer les coudes et de s’organiser quand l’un des siens a un problème ».

Bruno Dubois, team manager de Groupama Team France :
“Les mots ne sont pas faciles à trouver dans des moments de crise comme celui que nous vivons depuis hier. Nous travaillons dur afin de récupérer le retard que nous avons sur les autres teams… et la route est encore longue avant les premiers évènements aux Bermudes en 2017. Nous allons garder le focus sur nos objectifs communs. Bien entendu j’espère revoir Franck très vite à la barre ».

À noter que l’AC45 F que l’équipe française mène actuellement dans le cadre des Louis Vuitton America’s Cup Series est en cours d’installation dans le Hall 1 du Salon nautique qui ouvrira ses portes samedi au public. Franck Cammas devait y rencontrer à plusieurs reprises les visiteurs.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire