Gilles Lamiré : une course en bon marin

Ce samedi 15 novembre à 00 heure 44 minutes et 37 secondes (heure de Paris), Gilles Lamiré a franchi la ligne d’arrivée de la 10e Route du Rhum – Destination Guadeloupe en troisième position (avant jury). Le skipper de Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération a mis 12 jours 10 heures 44 minutes et 37 secondes pour boucler le parcours de 3 542 milles à la vitesse moyenne de 11,86 nœuds. Il a parcouru en réalité 4460 milles à 14,93 nœuds de moyenne. L’écart au premier, Erwan Le Roux, est de 1 jour 5 heures 30 minutes et 42 secondes. En bon marin, routé par Karine Fauconnier, Gilles a parfaitement géré les avaries du bord et a su rester dans le sillage des deux leaders.

Gilles Lamiré

Le skipper de Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération réalise une superbe performance sur la 10e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en franchissant la ligne à la troisième position. Pour sa troisième participation à l’épreuve (11e en 2006 en Orma et 6e en 2010 en Ultime), Gilles a su parfaitement maîtriser sa monture en bon marin. Une monture avec laquelle Lionel Lemonchois avait remporté le Rhum dans la catégorie des Multi50 en 2010.

Routé par Karine Fauconnier, le Cancalais n’a fait que peu d’erreurs sur les choix stratégiques du parcours et a remarquablement géré ses avaries, pourtant nombreuses : « La course au large est pleine d’imprévus qui nous font nous dépasser » raconte le solitaire. Dans la grosse brise et la mer formée des premiers jours, le skipper de Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération a su faire le gros dos. « Arriver au bout d’abord, faire un podium tant mieux ! » confiait Gilles à la vacation alors malmené dans le golfe de Gascogne. Une vérité qu’il est bon de rappeler, alors que six concurrents de la flotte Multi50 ont été contraints d’abandonner.
La progression de ce nouveau venu dans la classe Multi50 est nette. Depuis sa première épreuve, la Route des Princes (abandon d’une étape), Gilles a su apprendre des autres et de lui-même. Il termine 3e de la Transat Jacques Vabre en 2013 et vient de réaliser une sacrée performance sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe !

Gilles Lamiré, très ému et très heureux confiait à son arrivée à Pointe-à-Pitre :
« Je suis très content car j’ai été au contact avec les deux premiers. Mais Yves m’a mis une grosse pression. Ça fait 3 jours que je navigue avec 1 ris dans la grand-voile. J’ai failli chavirer et le bas de la grand-voile s’est déchiré. On savait que ça allait être serré. J’ai navigué diminué mais avec Karine Fauconnier (au routage), on a fait un super boulot. On a été dans le match, ça a été super. J’ai bien géré mon sommeil, mon rythme, je suis nickel. Autant, il y a 4 ans, j’étais arrivé cramé. Là, ça va. Et puis j’avais la niaque. 

Même si j’ai douté. Je doute tout le temps, en fait et hier, je pensais même que c’était cuit. Mon  gennaker aussi était en train de se déchirer. Il était temps que j’arrive. La Route du Rhum, c’est un truc de fous. Tous les 4 ans, c’est encore mieux. A chaque fois, on monte le niveau, que ce soit à Saint-Malo ou en Guadeloupe. Je suis heureux de participer à ces moments dans la vie. Ce sont des moments forts, pour les acteurs comme pour les spectateurs. J’ai un parcours particulier par rapport aux autres skippers professionnels. Je suis admiratif d’eux et maintenant, je suis au contact avec eux. Je me suis étonné sur cette Route duRhum –Destination Guadeloupe. C’est bien parce que j’en ai un peu marre d’avoir cette image d’amateur qui me colle à la peau. Même si je cultive ma différence, j’applique une méthode professionnelle. Et le bateau est un super bateau. Il est extraordinaire. J’ai été au taquet toute la course. J’ai dû planter une dizaine de fois et j’ai souvent dû choquer en grand le gennaker. En Multi, si on attaque, on se fait peur. »

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire