« Idéalement » Pascal Vaudé, le leader de la Bouvet Guyane, prévoit son arrivée dans la journée du mardi 6 mars.

Mais « Par où y aller , par quel chemin »,  telle est la grosse interrogation de Pascal  Vaudé qui mène la flotte avec une avance de 130  milles. Comme il le confirme « je ne peux plus être inquiété par Henri-Georges Hidair » qui était son concurrent direct.
Le rameur devrait, selon ses prévisions, atteindre la frontière franco brésilienne entre 15 et 21H lundi.
Pascal prévoit son arrivée sur la ligne en Guyane dans la journée du mardi 6 mars.

Pascal Vaude (Vendredi 2 mars) © 54 West - Christophe Lucas

Le leader de la Bouvet Guyane , Pascal Vaudé, photographié le vendredi 2 mars © 54 West - Christophe Lucas

Tout dit-il est « une question de courants. La grande inconnue est l’influence de ces courants », « Je pourrai ajoute-t-il, me laisser dériver, et ne plus ramer  » Il avance bien avec « une progression de  65 à 70 milles par 24H » .

Mais encore faut-il que le courant mène le leader de la Bouvet Guyane sur cette ligne d’arrivée située au large de Cayenne qu’ « idéalement » Pascal Vaudé  aimerait franchir mardi 6 mars en plein jour.

A le voir et à l’entendre le marin semble bien physiquement et moralement.

Une vidéo à découvrir en cliquant ici dans laquelle Pascal Vaudé filmé et interviewé au 35ème jour de course, ce samedi 3 mars, apporte des explications sur sa progression et sa future arrivée en tête de cette course à la rame entre Dakar au Sénégal et Cayenne en Guyane.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire