IDEC a mi-parcours dans sa tentative de record de traversée de l’Atlantique

Francis Joyon à bord du maxi-trimaran IDEC devrait atteindre en soirée la mi-parcours de son périple entre New York et le cap Lizard. S’il déplorait à la mi-journée et au plan purement comptable un déficit de 100 milles sur l’actuel détenteur du record Thomas Coville, le skipper de IDEC se déclare satisfait de sa première partie de course. Il s’est en effet extrait à grande vitesse et sans heurts des pièges inhérents à la proximité des côtes américaines : brouillard, obstacles en tous genres, et vents erratiques en force comme en direction. IDEC, comme pour marquer le début du second volet de son aventure transatlantique, a empanné à la mi-journée. Francis Joyon doit demeurer avec le plus fort de la dépression et ses vents de 25 noeuds et plus. Il va ainsi progressivement remonter vers une route plus directe et plus efficace vers les latitudes de la pointe de l’Angleterre où sera jugée l’arrivée en fin de semaine. Heure par heure, l’humeur du marin de Locmariaquer vire à l’optimisme, avec la confirmation de plus en plus évidente de la bonne trajectoire empruntée par la dépression, qui devrait le porter sans coups férir jusqu’aux îles Britanniques.

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire