Incendie de l’Angoumois au Musée Maritime de la Rochelle

Un départ de feu s’est produit jeudi 12 juillet à 17 heures à bord de l’Angoumois, chalutier classé Monument historique, membre de l’armement Menu, conservé au Musée Maritime de La Rochelle.

L'Angoumois restauré au Musée Maritime de la Rochelle La Ville de La Rochelle, équipe du Musée Maritime en premier lieu, s’est mobilisée autour des équipes de sécurité du SDIS 17 pour évacuer le chalutier. Un périmètre de sécurité a été rapidement mis en en place pour protéger les habitants. Toute la nuit de jeudi à vendredi jusqu’à 16 heures, les équipes de secours ont déployé tous leurs efforts pour maîtriser le feu, limiter la gîte et maintenir à flot le chalutier l’Angoumois.

Vendredi en fin d’après-midi, le chalutier était de nouveau dans ses lignes. Le gros des secours a pu progressivement céder la place à une équipe légère constituée d’un camion de pompiers qui resté toute la nuit pour la surveillance.
Il encore trop tôt pour établir un bilan précis de son état.
Il sera remorqué à La Pallice dès que les experts seront intervenus.

La municipalité de La Rochelle, attachée à son patrimoine maritime, avait lancé la restauration de l’Angoumois après son acquisition en 2000.
Il venait d’être entièrement restauré et avait repris sa place sur le quai dans son état quasi-neuf pour être ouvert à la visite au début de la saison touristique 2011.

Maxime BONO, le Maire de La Rochelle, a été, comme de nombreux rochelais, très affecté par cet événement. Il salue l’efficacité des équipes de pompiers et le travail considérable qu’ils ont effectué de longues heures durant pour contenir le feu dans des conditions délicates. Il adresse également ses remerciements aux très nombreuses personnes qui ont fait part de leurs témoignages de sympathie, au premier rang desquels les anciens marins de la pêche rochelaise, également très touchés et qui se sont rendus sur place.

Le Musée Maritime, qui a été fermé au public le vendredi 13 juillet, a été réouvert à la visite du France 1, navire météorologique, et du  remorqueur Saint-Gilles dès le samedi 14 juillet.

Un  travail considérable autour de la restauration de l’Angoumois et de sa mémoire a été réalisé depuis de nombreuses années et l’essentiel des documents collectés sur ce navire (vidéos, interviews, photos, témoignages) est disponible sur le site www.histoiresmaritimesrochelaises.fr <http://www.histoiresmaritimesrochelaises.fr/> .

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire