« Instream », le port d’Anvers milite en faveur de la batellerie

 Chaque semaine, plus de 915 allèges touchent le port d’Anvers pour décharger ou charger des cargaisons industrielles, des vracs secs et liquides et des conteneurs à destination du nord de la France, des Pays-Bas, d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche.
Le transit optimal d’un tel trafic maritime exige une collaboration efficace entre tous les partenaires de la chaîne d’approvisionnement.
Cette collaboration s’est traduite au cours des dernières années par quantité d’outils numériques et de projets avec en tête une seule ambition: stimuler la navigation fluviale dans le port d’Anvers.
La campagne Instream regroupe ces initiatives, montrant clairement les points sur lesquels le port d’Anvers se distingue des autres ports.

Copyright Antwerp Port Authority.

Copyright Antwerp Port Authority.

Modal shift

Le port d’Anvers entend fait passer la part modale de la batellerie de son taux actuel de 36 pour cent à 42 pour cent d’ici 2030.
Le transport fluvial joue en effet un rôle déterminant dans la réalisation d’un rattachement durable à l’arrière-pays et l’ancrage de flux logistiques de marchandises.
On ne s’étonnera donc pas que l’Autorité Portuaire d’Anvers soit depuis quelques années à l’avant-garde des actions visant à fluidifier encore les transports fluviaux dans le port, en collaboration avec tous les partenaires de la chaîne.
Une batellerie fonctionnant avec efficacité est plus attractive pour les usages portuaires et augmente ainsi sa part de marché.

Collaboration

L’excellente collaboration entre toutes les parties concernées constitue un atout de taille dans la réalisation des projets fluviaux dans le port d’Anvers.
En fédérant toutes les forces vives, l’autorité portuaire peut encore affiner les processus et structures liés à la batellerie et lui assurer une dynamique positive auprès des divers acteurs.
“La collaboration avec l’Autorité portuaire d’Anvers est unique en son genre. Grâce à un dialogue franc avec le secteur fluvial et une approche pragmatique, des résultats ont rapidement enregistrés dans le traitement de la batellerie dans le port d’Anvers”, note Philip Govers, Chief Operations Officer de BCTN Benelux et directeur de ICBO.

Copyright Antwerp Port Authority.

Copyright Antwerp Port Authority.

Résultat

Le port d’Anvers peut ainsi faire valoir trois atouts de poids pour le secteur fluvial : coordination nautique, manutention optimale des conteneurs et distribution interne efficace.

> Coordination nautique : le Automatic Identification System et la coordination fluviale qui en découlera contribuent à un trafic d’allèges rapide, transparent et sûr. La durée de transit dans le port peut aussi être réduite grâce à une planification et une utilisation optimales de la capacité d’éclusage.

> Manutention optimale des conteneurs : le Barge Traffic System (BTS) permet aux opérateurs de demander des créneaux-horaires réalistes et assure ainsi un planning viable. Le fonctionnement du BTS est renforcé par le projet de planning et de suivi central des allèges, qui permet un planning global pour tous les opérateurs de terminaux.

> Distribution portuaire interne efficace : le Premium Barge Service est un service fluvial qui dessert à heures régulières divers terminaux à conteneurs dans le port d’Anvers et réduit le transport intra-portuaire par la route. La consolidation des petits volumes de conteneurs fluviaux doit déboucher sur une réduction du nombre d’escales, et donc impacter favorablement le temps de passage dans le port.

Le port d’Anvers est devenu grâce à ces projets le port fluvial européen par excellence, où opérateurs et utilisateurs trouvent des solutions intelligentes et efficaces pour faire de la batellerie un maillon crédible du trafic d’arrière-pays.
Source : Annik Dirkx porte-parole

Pour plus d’informations sur la campagne:   www.portofantwerp.com/en/instream

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire