Jacques Riguidel : c’st parti pour son Tour du Monde à l’envers

Ce 28 octobre , Jacques Riguidel, marin breton, prend le large à Lorient en direction d’un nouveau Tour du Monde…
Aventurier et téméraire, pour ce nouveau  voyage Jacques s’est lancé 3 défis : construire son bateau, affronter les vents contraires et n’utiliser aucune énergie fossile.
Son challenge a suscité tellement d’enthousiasme et d’admiration, que la société ÉNERGIE-TERRE, très proche de Jacques dans sa philosophie d’entreprendre, a souhaité le soutenir et le suivre dans cette aventure et devenir son sponsor privilégié.
Patrick Poivre d’Arvor, originaire de Bretagne et très attaché à cette région, est le parrain officiel du Tour du Monde en 3  défis de Jacques Riguidel
(ÉNERGIE-TERRE est une société spécialisée dans la fabrication et la commercialisation
de compléments alimentaires naturels).

solaire-34-jacques-riguidel-energie-terre-1Jacques Riguidel : 3 défis, 1 Tour du Monde

Écoute le vent, observe la mer, décide, prévois, anticipe, pense, vis ton rêve jour
après jour, la liberté est à ce prix-là. Le bonheur également.
Extrait de Un Tour du Monde en solaire – Jacques Riguidel

Pour Jacques, un beau projet est un projet anticipé et bien mené, autant dans la
préparation que dans la réalisation.

Défi 1 : Construction du bateau Solaire 34 (le prologue)
Le marin breton a fabriqué son navire de ses propres mains, avec du bois, de la fibre de verre et de la résine époxy qui rend le bois étanche. La particularité du Solaire 34 est sa petite taille : seulement une dizaine de mètres.
Tout comme le Tour du Monde qu’il s’apprête à effectuer, Jacques a réalissé la construction de son bateau en solitaire, une épreuve à la fois physique, technique et psychologique.

L’objectif de Jacques pour ce deuxième défi est de réaliser un Tour du Monde à
l’envers :
– La descente de l’Europe jusqu’au Cap Horn : environ deux mois,
– Puis la remontée des quarantièmes rugissants, du Cap Horn au Cap de Bonne Espérance : environ quatre mois et demi,
– Enfin la remontée de l’Atlantique du Cap de Bonne Espérance jusqu’au port d’arrivée à Lorient : environ huit semaines.

C’est l’Everest en solo sans oxygène et par la face Nord !

Seuls 6 navigateurs ont réussi un Tour du Monde à l’envers jusqu’à aujourd’hui. Jacques Riguidel s’est fixé comme objectif de parcourir 55 000 kms en moins de 246 jours, il devrait donc revenir en mai-juin 2015.

http://www.jacques-riguidel.com/
Vous pouvez suivre l’aventure de Jacques Riguidel en temps réel
http://www.corporate-energie-terre.com/partenariat-energie-terre/

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire