Jacques Vabre et Le Havre un exemple de longévité.

La dixième édition de la Transat Jacques Vabre, dont le départ sera donné le 30 octobre,  consacre 18 années de partenariat entre la marque de café du groupe américain Kraft Foods et la ville du Havreà
Les deux protagonistes ont d’ailleurs créé en 2010, une association pour optimiser la gestion de la course et la pérenniser. Une manière de contrecarrer la concurrence éventuelle d’autres ports à l’accueil de cette Transat à succès.
Le Havre départ de la 9ème édition @A.Cassim

La mairie du port historique du commerce français du café a su, au fil de deux décennies,
redynamiser tout un quartier, en profitant de ce rendez vous nautique tous les deux ans pour
restaurer des bâtiments et créer des projets d’urbanisme qui ont modernisé la ville.
Depuis le simple aménagement du bassin Paul Vatine, du nom du vainqueur de la première édition en 1993 en multicoques et disparu en mer en 1995, jusqu’à la création d’un nouveau port de plaisance au cœur de la ville et d’un centre commercial animé, Le Havre offre aujourd’hui un tout nouveau quartier.
D’ici la fin de l’année, 200 anneaux seront proposés aux plaisanciers à port Vauban.
Ils devraient être plus de 200.000 visiteurs à le découvrir, entre le 22 octobre, jour d’ouverture du village de la Transat Jacques Vabre et le 30 octobre, date du départ de la course.
Jacques Rosio, directeur café chez Kraft Foods
Depuis 2007, l’accent a été mis sur les enjeux du développement durable afin de faire de l’évènement
un modèle éco-responsable.« Accroître la notoriété d’une marque n’a de sens que si elle véhicule
un contenu positif » explique Jacques Rosio, directeur café chez Kraft Foods.
« Nous sommes fiers de sponsoriser cet évènement et ce choix de la voile a été guidé par les valeurs d’engagements, de passion et d’authenticité de ce sport».
Mais le directeur insiste aussi sur les efforts faits par les organisateurs pour compenser l’empreinte écologique. Les concurrents et les prestataires ayant instruction de réduire leurs émissions de CO2. La réduction a été de 65% entre 2007 et 2009 et le sponsor a compensé les 2200 tonnes de CO2 en 2009 par le biais d’opérations de reforestation dans les forêts tropicales.
Patricia-M. Colmant pour Seableue

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire