Jean Galfione : « Petit, j’étais déjà passionné par la navigation »

Jean Galfione, champion olympique de saut à la perche, prépare la Route du Rhum.
Il était (ce matin du 16 mai), l’invité d’Europe 1 qui vous propose d’écouter l’intégralité de l’interview : en cliquant ici
Avec déjà 3 Jeux Olympiques, et une coupe de l’America Jean Galfione, le déjà marin, va se retrouver sur le départ de la route du Rhum : « ce sont, dit-il des moments mythiques et très forts dans l’histoire du sport. Je suis très fier et très heureux d’avoir cet objectif, cette vie-là. »

Jean Galfione

Quelques moments de l’ITV

Ça vous a pris quand cette passion pour la navigation ?

« Ça m’a pris depuis très longtemps ! Petit, les seuls bouquins que j’arrivais à lire étaient les romans de Bernard Moitessier, les aventures d’Alain Gerbault, Tabarly et Jules Verne ! Naturellement, j’ai eu envie de me retrouver sur un bateau, pas loin de la mer. Et, petit, j’ai été bercé par ces aventures : mon grand-père était dans la marine, c’est un univers qui me plaisait. Je ne savais pas du tout que j’allais faire de la régate, de la compétition… Je n’avais pas de plan. »

 Avant de rêver de saut à la perche, vous rêviez du grand large ?

« Peut-être bien ! J’ai fait toute ma carrière abonné à des revues de voile, j’ai toujours navigué un peu à travers les magazines ! Je croyais connaitre ! Quand j’ai commencé, je me suis aperçu que ce n’était que très virtuel. Depuis tout petit, cet univers me plait, m’attire, sans vraiment le connaître. »

 Qu’allez-vous chercher dans la route du Rhum ? La victoire ?

 « Pas tout de suite ! La victoire, même si je ne vais pas cracher dessus si elle se présente, je ne pense pas que ça me concerne pour l’instant… C’est une première édition, première fois que je me présente sur une transatlantique en solitaire, c’est énorme, un gros pavé dans une vie, une carrière. Déjà bien réaliser cette transat’, bien me positionner dans le milieu de tableau, ce serait super ! Naviguer de manière honorable ; comme on dit : en bon marin ! »

Quelles qualités communes ont un bon perchiste et un bon marin ?

« Je pense que dans tous les univers, on peut transposer une qualité qui est l’organisation, la patience, savoir qu’on ne peut pas faire autrement, l’abnégation, savoir qu’il y a des moments difficiles, d’autres plus drôles, garder son sang-froid est très important… Quand je me blessais avant, je savais à quel point il fallait souffler, prendre sur soi et essayer de trouver la solution : c’est un peu pareil sur un bateau ! Maintenant, tout le reste n’a absolument rien à voir : dans l’effort, la concentration, c’est extrêmement complexe. On parle de réglage de voile, de réparation de moteur, de logiciel de météo, de navigation, faire de la com, savoir faire de la strat… »

 

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Jean Galfione : « Petit, j’étais déjà passionné par la navigation »

    1. Léo Forex dit :

      Jean Galfione, ça a été mon modèle pendant des années. C’est grâce à lui que j’ai fait de l’athlétisme, et là je l’encourage à 100% ! Y a t’il un blog sur lequel on pourra suivre son épopée ?

    Laisser un commentaire