Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron sont passés sous la barre des 1000 milles avant l’arrivée à Barcelone

Les hommes de Virbac-Paprec 3 au grand large d’Essaouira (Maroc) affrontent actuellement un bon coup de vent de nord-est. Le bateau tape face aux éléments et les deux marins stressent.
Après quasiment 25 000 milles sous la carène, le monocoque bleu, comme ses congénères, est forcément un peu fatigué. L’essentiel est de ne rien casser…

www.barcelonaworldrace.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire