Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron vainqueurs de la Barcelona World Race

Le duo de Virbac-Paprec 3, Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron, après quelques dernières heures particulièrement lentes, du fait d’une pétole persistante, ont finalement coupé la ligne d’arrivée ce lundi 4 avril 2011 à 12h 20’ 36’’.

Des milliers de spectateurs sont venus les accueillir et le maire de Barcelone Monsieur Jordi Hereu a remis le trophée aux vainqueurs de cette course autour du monde qui prend ainsi ses lettres de noblesse.

Dick- Peyron les vainqueurs de la BWR @Jorge-AndreuLes mots de Loïck Peyron
« Pendant trois mois, on se demande parfois ce qu’on fout là. Mais il y a tellement pire ailleurs, sur terre. Des moments difficiles de par le monde. Sur l’eau, tout cela nous échappe….On s’intéresse juste aux vols des albatros et à la prochaine déferlante. C’est un peu égoïste comme fonctionnement. Mais on essaye de le faire partager et de faire rêver un peu. Les conquérants de l’inutile que nous sommes, nous essayons aussi de servir à quelque chose, de temps en temps. »

Un grand moment fort pour Jean-Pierre Dick :
« C’est le passage du cap Horn, c’est la sortie. La vision de ce cap est magique. On est passé à moins d’un demi mille, je n’étais jamais passé aussi près. On s’est fait un peu déventer, mais j’étais vraiment heureux d’être là. Ça veut dire que c’est la fin d’un mois de conditions difficiles. »

La course continue pour les suivants :

Iker Martinez et Xabi Fernandez, à bord de MAPFRE, devraient arriver demain aux alentours de midi.

A bord de Renault Z.E. Antonio Piris et Pachi Rivero s’apprêtent à franchir le détroit de Gibraltar.
Les deux navigateurs basques sont privés de gazole et ne disposent plus d’énergie.
Leur fin de course s’annonce difficile – ans pouvoir s’alimenter, ni s’hydrater correctement.
Aux antipodes, Central Lechera Asturiana, victime d’un bris de varangue, fait route sur le port d’Auckland. Juan Merediz et Fran Palacio n’ont pas encore annoncé leur abandon à la direction de course, mais …!.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire