Jour 17 de la 5ème étape Auckland – Itajaï de la Volvo Ocean Race, le côte à côte des deux premiers

Devant le Rio de la Plata, les duellistes continuent leur match au contact alors qu’il reste encore plus de 600 milles avant la ligne d’arrivée. Beaucoup plus au Sud, les Espagnols grignotent petit à petit leur retard… La trajectoire contre un vent de Nord modéré va faire longer par le duo de tête, les côtes uruguayennes et brésiliennes jusqu’à Itajai, car un front orageux va favoriser les partisans de la terre.

Côte à côte et à la côte ! Le différentiel entre Groupama 4 et Puma est toujours aussi mince : à peine six milles par rapport au but et huit milles de décalage latéral. Les Américains ont choisi de se déporter au vent des Français, en espérant que les bascules du vent dues à la proximité de la terre leur soient favorables. Mais pour l’instant, il faut traverser l’immense estuaire du Rio de la Plata qui sépare l’Argentine de l’Uruguay, soit près de 120 milles. Dans une eau saumâtre, chargée d’alluvions charriés par le « fleuve d’argent ». Là où les courants de marée ne sont pas à négliger, ce qui aurait d’ailleurs incité Jean-Luc Nélias, le navigateur de Groupama 4 à ne pas trop se rapprocher de l’estuaire…
www.cammas-groupama.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire