L’Observatoire de la Marine et du Bureau des longitudes au parc Montsouris, 1875-1914

Cet ouvrage signé Guy Boistel apporte des réponses à la question  :
Pourquoi un observatoire de la marine à Paris, au parc Montsouris ?
La réponse est contenue dans cette histoire, jusqu’alors oubliée.
L’auteur l’a patiemment reconstituée à partir des nombreuses archives dont celles du Bureau des longitudes.
Felouque @A.CassimFondé par la Convention en 1795, ce service est chargé de développer l’astronomie et ses applications à la navigation.
C’est avec la naissance du parc sud de la Ville de Paris que le contre-amiral Ernest Mouchez, revenu victorieux d’une mission de photographie du passage de Vénus devant le Soleil fait approuver l’ouverture d’un observatoire dévolu à la marine en 1875, qu’il dirigera le reste de sa vie.

Dépendant du Bureau, ouvert aux militaires comme aux civils, sa principale vocation est d’enseigner la pratique des observations astronomiques aux explorateurs et voyageurs pour la détermination des coordonnées géographiques.

Éditions Édite
79, rue Amelot
75011 Paris

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire