La 28ème semaine nautique de Schoelcher a tiré sa révérence

Cette régate de voile légère, inscrite au calendrier officiel des grandes manifestations nautiques de la Fédération française, a accueilli durant 4 jours,  une centaine de compétiteurs étrangers de niveau reconnu venus d’Europe (Suisse, Belgique, France…), des Amériques (Canada, Colombie, USA…) et de l’ensemble des îles de la Caraïbe (Antigua, Bequia, St Barth, Cuba, Guadeloupe…) pour se confronter aux régatiers locaux en Optimist, Laser, Catamaran de sport, Sunfish et planche à voile.
 
« Initiée par Georges Duféal, cette épreuve a su grandir pour devenir de plus en plus reconnue au point d’atteindre le niveau international. Sa notoriété a permis de faire connaître Schoelcher bien au-delà de la Martinique. Les meilleurs ambassadeurs de celle-ci ont certainement été les concurrents étrangers qui ont su parler de leur expérience martiniquaise, enrichie de souvenirs enthousiastes » explique Michel Zougs, du comité d’organisation, dans lequel on retrouve Guy De Chavigny, Nicole Duféal ou encore Olivier René-Corail, le président du Cercle nautique de Schoelcher, et pas moins de 70 bénévoles.
Au rang des visiteurs, figurent, entre autres, Manon Pianazza championne de France minime 2017 en plance à voile, sa dauphine Jade Bruche également. Chez les garçons, toujours dans la famille des véliplanchistes, il faudra également compter avec le champion de France minime et 4e aux championnats du monde, Valentin Pelt. Et le vice-champion du monde -15 ans, Jules Chantrel.

Pour défendre les couleurs martiniquaises:  en première ligne les Kyllian Lostau (CNS) en Bic 293, Bruno Aglaé et Kévin Duféal (CNS) en Laser standard, Malo Desrivières (CNM) Clément Martin (CNM) et Clara Dutheil (CNS) en Laser Radial, Olivier Alminin, Olivier René-Corail, Jean-Luc Chalono, Jean-Max De Chavigny (CNS) en Sunfish. Sans oublier les habitables Kréyôl sandwich barré par Stanley Dormoy, ou encore Digilife par Vianney Saintenoy, pour ne citer que ceux-là.

Les concurrents se sont affrontés  dans des conditions très ventées Les 12 manches pour toutes les classes, avec un maximum de 3 courses par jour n’ont pas forécément été respectées.

Source France Antilles

 

Pour les résultats définitifs cliquer ici
A saluer la performance du marinois  Malo Desrivières en lLASERRADIAL
    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire