La 2ème édition de la Monaco Blue Initiative pour une dynamique des Aires Marines Protégées

Comment mieux protéger la biodiversité marine tout en développant sa dimension économique ?
80 personnalités internationales vont se réunir au Musée océanographique de Monaco pour La MONACO BLUE INITIATIVE, organisée sous le Haut Patronage de S.A.S le Prince Albert II de Monaco .

Monaco Muséee Oceanographique

Pour  sa 2ème édition la MONACO BLUE INITIATIVE, a choisi pour thème le développement et la gestion des Aires Marines Protégées afin de favoriser le dialogue entre ces acteurs et faire évoluer le concept d’Aires Marines Protégées déjà très règlementées vers celui d’aires marines gérées.

Comme le souligne très justement Robert Calcagno, Directeur Général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco.
« A propos des grands fonds, on a fait le constat qu’on connaît mieux la surface de la planète Mars que les grands fonds de nos océans ».Robert  Calcagno DG de l'Institut Océanographique Fondation Albert 1er de Monaco

Les 13 et 14 février seront deux bien courtes journées pour aborder ce sujet très vaste des aires marines protégées, avec ses grands fonds et les grandes espèces marines. Outre les critères écologiques de ces zones, il s’agira aussi d’étudier la rente potentielle que leur exploitation durable pourrait permettre.

L’intérêt étant aujourd’hui de dépasser le strict concept d’une gestion focalisée sur la conservation des espèces et des habitats,  pour atteindre une gestion prenant également en compte la conservation et la préservation des mécanismes naturels porteurs d’intérêts économiques.

Bernard Fautrier, Vice-Président et Administrateur Délégué de la Fondation Albert II de Monaco rappelle ce maigre constat sur la mise en valeur de ces fonds marins
« La conférence sur la biodiversité de Nagoya, fin octobre dernier, a fixé l’objectif de 10% d’aires marines protégées dans le monde contre 1% actuellement »

Bernard Fautrier Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco

La Monaco Blue Initiative II c’est avant tout mutualiser les compétences des responsables scientifiques, politiques et économiques et des responsables d’Aires Marines Protégées, pour favoriser une gestion concertée et efficace du milieu marin,  qu’elle soit économique, écologique ou sociale.
Les participants à ce MBI pourront découvrir en avant-première mondiale

Secrets of the Mediterranean : Cousteau’s lost world

Un film réalisé par National Geographic  dont la valeur est d’augmenter la prise de conscience des changements subis par les océans depuis l’époque Cousteau, et les avantages à créer des aires marines protégées.
Institut Océanographique de Monaco à  Paris @A.Cassim

C’est à l’Institut Océanographique Fondation Albert 1er Prince de Monaco à Paris que cet évènement  Monaco Blue Initiative nous a été présenté .

A écouter l’ ITW de Bernard Fautrier, Vice-Président et Administrateur Délégué de la Fondation Albert II de Monaco.

ITW B Fautrier (Monaco)ITWde B.Fautrier Vice Pdt de la Fpndation Albert II de Monaco

Parmi les personnalités attendues :
des responsables gouvernementaux, des scientifiques, des acteurs du monde de l’entreprise et de la société civile. Et plus particulièrement :
Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement,
Cheikh Hamad Bin Jassim Bin Jaber Al Thani, Premier ministre du Qatar,
José Maria Figueres, ancien Président du Costa Rica,
Ana Lorena Guevera High Advisor for Environmental Management, Biodiversity, Water and Climate Change, Colombie,
Frédéric Briand, Directeur Général de la CIESM, The Mediterranean Science Commission,
Sir Richard Branson, Fondateur de Virgin Unite,
Jacqueline Mc Glade, Executive Director of the European Environment Agency – Denmark, ou encore Sylvia Earle, Founder of Mission Blue Fondation, National Geographic.

De grands autorités réunies au Monaco Blue Initiative pour une gestion intelligente des aires marines protégées.

Pour en savoir plus : www.fpa2.com
www.oceano.org

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire