La Barcelona World Race entre Méditerranée et Atlantique

Spirit of Hungary - GMRaget

01/01/2015, Barcelona (ESP), Barcelona World Race 2014-15, First Day at Sea, Spirit of Hungary (Nandor Fa, Conrad Colman)

Spirit of Hungary encalminé en mer d’Alboran, GAES Centros Auditivos et Renault Captur aux prises avec un passage de Gibraltar mouvementé, les dernières nouvelles du large.

Pour rappel, La Barcelona World Race est la première et la seule régate en double (deux membres d’équipage par bateau), sans escale autour du monde. Cette boucle autour de la planète part et arrive à Barcelone où le départ sera donné le 31 décembre 2014 à 13h00, les premiers concurrents sont attendus à la fin du mois de mars 2015.

La course verra s’affronter les meilleurs skippers mondiaux durant près de 3 mois avec notamment Bernard Stamm, Jean Le Cam, Pepe Ribes ou encore Alex Thompson.

 Vidéo à découvrir en cliquant ici

MESSAGES DU LARGE
JANV. 3, 2015 13:19

Conrad Colman, Spirit of Hungary

« Notre premier job est de faire avancer la machine. On a 30 nœuds de prévu, mais en réalité, on a 2,5 nœuds. On essaie de profiter le plus possible. On n’a eu que très peu de temps pour s’entraîner, on ne pouvait pas pousser le bateau comme d’autres ont fait la première nuit. On ne peut pas se poser la question de savoir comment revenir sur les autres. On est dans un système complètement différent. Bien sûr que Nandor est le patron à bord. Mais on est une équipe, on est en train d’apprendre comment travailler efficacement ensemble.

Nandor Fa, Spirit of Hungary

« La première nuit, on est parti un peu plus à l’est que les autres. Il aurait mieux valu garder le gennaker et plonger un peu plus, mais j’avais fait le choix de garder le reacher. Maintenant, on est en mauvaise posture et on essaye de traquer le moindre souffle de vent. »

Anna Corbella, GAES Centros Auditivos

« La nuit dernière dans le détroit de Gibraltar, on a eu un souci de safran. On a dû heurter quelque chose, car cinq ou six fois de suite on a perdu le contrôle du bateau parce que le safran se relevait. On était au milieu du détroit avec beaucoup de vent, en plein trafic, ce n’était pas très drôle. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait un paquet de choses qui flottaient entre deux eaux, cette nuit dans le détroit de Gibraltar. »

Sébastien Audigane, Renault Captur

« Heureux d’être en Atlantique, de quitter la Méditerranée et ses pièges. Notre stop de la première nuit nous a couté cher. La nuit suivante fut lente à essayer d’utiliser au mieux le vent. Hier après-midi, nous avons touché le flux attendu qui nous a propulsé à Gibraltar. Le détroit s’est montré dans toute sa splendeur : des cargos assez proches après contact avec Tarifa, un vent médium au début qui est monté progressivement pour devenir très fort à la fin.

C’est évidemment dans ces moments-là que tout part en distribil. Alors que nous avions roulé le grand gennaker et que nous naviguions avec un safran qui s’était relevé, son collègue d’en face a décidé de le rejoindre. Du coup, le bateau se met tout seul face au vent ; au final pas de casse ou de départ en vrac, il a suffi de les remettre en place les compères, et de repartir tranquille avec des bouffées de vent à 33 nœuds en limite de panne pour laisser passer le tanker avec qui on avait discuté un quart d’heures auparavant

Heureusement il parait que c’est plus cool en Atlantique. On vient juste de se remettre dans l’axe de Gibraltar, histoire de profiter de la soufflerie encore un moment. »

Au classement du 03/01/2015 à 14:00:00 UTC

En tête :CheminéesPoujoulat

   Bernard Stamm /Jean Le Cam

 
2         Hugo Boss
          Alex Thomson / Pepe Ribes
 
3         Neutrogena
         Guillermo Altadill /José Muñoz
 
4         GAES Centros Auditivos
         Anna Corbella / Gerard Marín
 
5        Renault Captur
         Jörg Riechers / Sébastien Audigane
 
6        One Planet, One OceanPharmaton
          Aleix Gelabert / Dídac Costa
 
7        We Are Water
         Bruno Garcia / Willy Garcia
 
8        Spirit of Hungary
         Nandor Fa / Conrad Colman
 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire